Pêle-mêle de rentrée (août-septembre 2017)

Au menu de ce petit pêle-mêle de rentrée : un peu de lecture, pas mal de films, une bonne adresse toulousaine, le tout saupoudré d'une pincée de bien-être!

Pêle-mêle de rentrée (août-septembre 2017)

Livres

 

  • La beauté des jours, de Claudie Gallay : je me suis précipitée sur le dernier roman de cette auteure que j'apprécie, le premier que je lis de cette rentrée littéraire. Comme toujours chez Claudie Gallay, on s'attache à l'héroïne et aux personnages qui gravitent autour d'elle. Jeanne, femme d'âge mûr qui aime ses petites habitudes, apprécie également les surprises que lui réservent cet été-là. La fascination qu'elle avait à 20 ans pour l'artiste Marina Abramovic remonte à la surface et un amour de jeunesse recroise sa route, faisant souffler un petit vent de folie sur son quotidien... En résumé, ce fut une lecture agréable mais loin d'être addictive!

 

 

  • L'enfant qui, de Jeanne Benameur : ce livre sur la perte d'un parent et l'invention de soi m'a étonnée car on entre et on traverse ce texte court et poétique comme dans un songe, une rêverie... Il ne manque pas de charme mais la forme m'a déconcertée, ce n'est pas mon roman préféré de l'auteure!

 

  • Les Matchs de la Rentrée Littéraire PriceMinister : bonne nouvelle, les Matchs de la Rentrée Littéraire organisés par PriceMinister sont de retour! Le principe : on tente sa chance pour recevoir un livre à choisir parmi les 15 titres sélectionnés par les marraines de l'opération, en échange de quoi on s'engage à donner son avis sur cet ouvrage sur notre blog, Instagram ou Youtube avant le 2 novembre. Vite vite, la clôture des inscriptions est fixée au samedi 9 septembre!

 

Cinéma

 

  • Gabriel et la montagne, de Fellipe Barbosa : c'est grâce à ma copine Sylvie (voir son avis ici) que j'ai découvert ce film dans lequel le réalisateur brésilien rend hommage à son ami d'enfance Gabriel Buchmann, disparu en montagne en 2009 alors qu'il terminait un tour du monde... La force du film tient au mélange entre fiction et documentaire qui lui apporte une grande authenticité, dans le sens où ce sont les personnes que Gabriel avait rencontrées en Afrique (Kenya, Tanzanie, Zambie et Malawi) qui jouent leur propre rôle. La rencontre avec Fellipe Barbosa qui a suivi la projection a également été un vrai plus, ce fut une soirée très touchante dont je suis sortie le sourire aux lèvres!

 

  • Lola Pater, de Nadir Moknèche : ce film, qui aurait pu être très "casse-gueule" de par son sujet (à la mort de sa mère, Zino décide de retrouver son père, Farid...mais il y a 25 ans, Farid est devenu Lola), s'avère réussi grâce notamment à la performance de Fanny Ardant, impeccable dans le rôle de Lola. Mais le scénario est prévisible et il manque au film un certain élan à mon goût, dommage...

 

 

  • Petit paysan, d'Hubert Charuel : Petit paysan raconte comment un jeune éleveur de vaches laitières fait face à l'épidémie qui menace de décimer son troupeau. Ce film sélectionné à la Semaine de la Critique lors du Festival de Cannes 2017, réaliste et mené à la façon d'un véritable thriller, mérite tout le bien que l'on en dit, c'est même mon préféré parmi tous ceux que j'ai vus récemment! Pour son premier long-métrage, Hubert Charuel, lui-même fils de paysans, a su s'entourer d'acteurs très convaincants, en tête desquels Swann Arlaud qui a fait un "stage" à la ferme pour être crédible dans le rôle-titre, et parvient à montrer de manière poignante la solitude d'un homme pris dans un terrible engrenage. Une réussite!

 

  • Barbara, de Mathieu Amalric : ce film m'intriguait depuis le Festival de Cannes, où il avait fait l'ouverture de la section Un certain regard. Attirée par les nombreuses critiques élogieuses qui fleurissent dans les médias, je suis donc allée le voir l'esprit assez ouvert... mais je me suis ennuyée ferme! Comme souvent, j'ai l'impression qu'il est de bon ton de s'émerveiller devant Barbara, alors que le plaisir n'est pas forcément au rendez-vous dans les salles. Je ne suis certainement pas la seule à avoir été déçue puisque sur le site Allocine par exemple, la note 'presse" est de 4 sur 5 et de seulement 2.8 côté spectateurs... Jeanne Balibar est parfaite dans le rôle d'une actrice qui se plonge dans l'univers de la chanteuse pour la jouer dans un film et il est agréable de réentendre les morceaux de Barbara, mais je suis restée à distance et rien ne m'a touchée dans ce film.

 

  • Jalouse, de David et Stéphane Foenkinos : en me rendant à cette avant-première, je ne pensais pas rire autant, les dialogues sont très bien écrits! Une bonne surprise car le fond de l'histoire est triste et même pathétique : en effet, les frères Foenkinos dressent le portrait d'une cinquantenaire, formidablement interprétée par Karin Viard, qui est jalouse d'absolument tout son entourage : sa fille de 18 ans, son ex-mari, son nouvel flirt, une nouvelle collègue, et même sa meilleure amie! Les acteurs sont tous très justes : les jeunes Dara Tombroff et Corentin Fila, Thibault de Montalembert, Anaïs Demoustier et la géniale Anne Dorval que l'on retrouve dans le rôle de la meilleure amie de l'héroïne. Voilà un film que je vous conseille à sa sortie en salles le 8 novembre prochain!

Toulouse

 

  • Le brunch du Sweet Home Café : pour 18 euros, ce brunch présente un excellent rapport qualité-prix. Les plats sont bons, très copieux, et j'ai apprécié qu'avec ma copine on nous aie laissé papoté quatre heures durant! Voilà qui est rare quand on réserve un dimanche à 11h30 à Toulouse... Au menu, on trouve un jus d'oranges pressées et plein de bonnes choses au choix : une boisson chaude (thé, café, chocolat...), une assiette bruschetta-bagel (il y a une option végétarienne), une assiette pancakes/sirop d'érable ou fromage blanc/miel/muesli, et enfin une part de gâteau (carrot cake ou banana bread). Le lieu est spacieux et agréable (anciennement ô 3 C), sur plusieurs niveaux avec différentes ambiances, ce qui fait que l'on n'est pas les uns sur les autres et que l'on peut discuter ou travailler tranquillement. En plus l'accueil est sympa, bref ce brunch fut une excellente surprise!

 

Bien-être

 

  • Les 25 jours de yoga : cela m'avait beaucoup plu l'an dernier (voir mon article 2016 ici) alors je me suis de nouveau inscrite aux 25 jours de yoga proposés par Carine Castet! La prof toulousaine a élaboré un nouveau programme avec toujours un email quotidien du 1er au 25 septembre, contenant une vidéo de 5 minutes de yoga à pratiquer chez soi, un café yoga (petit conseil santé/bien-être/bienveillance à tester pendant 24 heures) et une histoire ou un mantra pour insuffler amour et positivité dans notre journée. Idéal pour une rentrée sereine et zen!

---

Bonne rentrée à tous!

Commenter cet article

chocoladdict 09/09/2017 19:49

je retiens Jalouse du coup et Petit Paysan me tentent bien aussi !
j'avais beaucoup aimé les Déferlantes de Claudie Gallay, celui là a l'air moins bien d'après ce que tu en dis

My Little Discoveries 09/09/2017 20:57

Bons choix pour le ciné! Et en effet, j'ai préféré "Les déferlantes" et aussi "une part de ciel" à "La beauté des jours"...

Bernieshoot 08/09/2017 18:31

J'ai encore failli rater le matche de la rentrée littéraire Price minisiter, merci ! je ne savais pas que Carine Castet était toulousaine.

My Little Discoveries 09/09/2017 15:12

Ah je suis ravie de t'avoir permis de participer aux Matchs Bernie! ;)
Et petite info si tu veux tester les cours de yoga de Carine Castet : elle donne des cours gratuits tous les dimanches en été à la Prairie des Filtres ;)

Caroline - Note Cuivrée 08/09/2017 18:14

Oh j'adore l'auteur David Foenkinos, ça me donne envie de découvrir Jalouse !!

Caroline - Note Cuivrée 11/09/2017 11:43

Si c'était la même collaboration alors, ça devrait être chouette ! J'ai beaucoup aimé également "La délicatesse" ! :)

My Little Discoveries 09/09/2017 15:11

Les frères avaient déjà réalisé "la délicatesse" tiré du roman de David Foenkinos, j'avais trouvé le film très bien aussi. N'hésite pas à revenir me donner ton avis, bon week-end Caroline!