Revenir à la maison...mais ne plus avoir les clés

Publié dans Bristol

Fin août, dans le vol retour Bristol/Toulouse, je me sentais dans un entre-deux, "lost in translation". Trois mois plus tard, je suis retournée à Bristol et c'est comme si je revenais chez moi après une petite interruption. Drôle d'impression que celle d'avoir deux maisons...

 

Bristol 2

  • Arriver à Bristol avec un parapluie dans la valise. 

Mais sourire en constatant qu'on aurait mieux fait d'apporter des lunettes de soleil!

  • Retrouver des copines et prendre un café comme au bon vieux temps.

Mais voir que leur ventre s'est arrondi ou que leur bébé a bien grandi!

  • Revoir avec confiance l'ostéopathe qui nous fait du bien.

Mais ne pas pouvoir prendre rendez-vous dans 15 jours pour la visite de contrôle.

  • Comme avant, admirer la façade de l'hôtel Radisson Blu.

Mais pour la première fois, franchir le seuil et y passer la nuit dans une chambre avec vue.

Bristol 1

  • Aller manger avec d'anciens collègues.

Mais devoir sonner à la porte du bureau parce qu'on n'a plus les clés.

  • Revenir dans le quartier qui a été le nôtre pendant des années.

Mais s'apercevoir qu'en trois mois, beaucoup de boutiques ont changé!

  • Retourner à la maison.

Mais rester sur le perron le temps que le voisin nous donne le courrier qui n'a pas été réexpédié.

  • Me dire que j'aime Bristol de tout mon coeur.

Et laisser les larmes couler...

---

Et vous, avez-vous déjà eu ce sentiment d'être tiraillé entre plusieurs maisons?


 Et n'oubliez pas les premiers billets-cadeaux des 2 ans du blog! A gagner:

une impression de photo sur toile

deux livres "doudou" qui parlent d'amitié et de cinéma

- et 10 carnets Memoriae de la marque Quo Vadis!

Bonjourtoile 2F Dannemark 2Memoriae 3

Commenter cet article

La blogueuse 15/08/2013 15:43

C'est sure que la ville,les gens,l’environnement, le rythme des journées ne sont pas les même ni la langue et après quand on revient c'est difficile de reprendre un rythme différent de là ou on été.

My Little Discoveries 15/08/2013 15:45

C'est vrai mais on s'adapte! ;)

mydiscoveries 12/12/2012 21:28

Oui, on a l'impression d'être un peu schizo: ce week-end-là je jonglais avec 2 téléphones portables, 2 portefeuilles avec monnaies et cartes différentes, 2 langues, 2 vies comme tu dis! C'est très très étrange en effet, vraiment déstabilisant...
Merci pour ton message et à bientôt Julaï!

Julaï 12/12/2012 21:12

oui j'ai déjà ressentie ceci plusieurs fois...notamment quand je vivais à Dakar. C'est vraiment étrange comme sensation, l'impression d'etre 2 personnes, 2 vies, plus à l'aise dans un pays qui n'est pas le tien. Le retour est déstabilisant mais la vie reprend vite son cours. a bientôt autour d'un café dans la ville rose.

mydiscoveries 11/12/2012 21:22

Oh non, ça ne disparait pas, mais c'est encore tout frais et la nostalgie est bien présente!

Océane 11/12/2012 20:56

Pas simple Etre partagée, se rappeler les bons moments, tout cela ne disparait pas, il te reste les bons souvenirs, les amis, l’expérience !

mydiscoveries 11/12/2012 11:04

C'est ça!

Chib 11/12/2012 10:53

Oh oui, j'ai connu et je connais encore ce sentimant . Ca pince le coeur

mydiscoveries 11/12/2012 09:19

Oh merci Comète!
Bonne journée à toi aussi!

Une Comète 11/12/2012 08:44

Vraiment un joli billet... bonne journée !

mydiscoveries 10/12/2012 19:42

C'est ce que je me dis aussi, mais revenir dans ces lieux où j'ai vécu est toujours à la fois source de joie et de tristesse...