"The Angels' Share" ou "La part des anges", de Ken Loach: une déception...

Publié dans Culture – Ciné

Deux ans après "Route Irish", Ken Loach revient avec une comédie: "La part des anges". Si ces deux films resteront mineurs dans sa carrière, ce dernier opus pourra en séduire quelques-uns. Je ne fais malheureusement pas partie de ceux-là...

 

Comédie dramatique britannico-franco-italo-belge de 1h41min (2012) réalisée par Ken Loach avec Paul Brannigan, John Henshaw, Gary Maitland... Sortie le 1er juin 2012 en Angleterre et le 27 juin 2012 en France

Angels' Share affiche UK

Synopsis: à Glasgow, Robbie, tout jeune père de famille, est constamment rattrapé par son passé de délinquant. Il croise la route de Rhino, Albert et la jeune Mo lorsque, comme eux, il échappe de justesse à la prison mais écope d’une peine de travaux d’intérêts généraux. Henri, l’éducateur qu’on leur a assigné, devient alors leur nouveau mentor en les initiant secrètement… à l’art du whisky! De distilleries en séances de dégustation huppées, Robbie se découvre un réel talent de dégustateur, bientôt capable d’identifier les cuvées les plus exceptionnelles, les plus chères. Avec ses trois compères, Robbie va-t-il se contenter de transformer ce don en arnaque - une étape de plus dans sa vie de petits délits et de violence? Ou en avenir nouveau, plein de promesses? Seuls les anges le savent… (source allocine.fr).

---

 Voici la bande-annonce:

  
Le saviez-vous? 

  • Alors que le nombre de jeunes chômeurs en Angleterre a atteint la barre fatidique du million de personnes pour la première fois en 2011, Ken Loach et son scénariste attitré Paul Laverty voulaient parler de cette génération sacrifiée dans "La Part des Anges", comme ils l'avaient fait auparavant avec "Sweet Sixteen" (2002).
  • Le terme "la part des anges", qui donne son nom au titre du film, vient du monde de la distillation d'alcool. Il désigne la partie du volume d'alcool qui s'évapore pendant son vieillissement en fût, un processus qui permet au whisky écossais d'atteindre les 40° minimums nécessaires à son appellation.

Angels' Share @ Le Pacte

© Le Pacte

  • Pour écrire le scénario, Paul Laverty est allé à la rencontre de plusieurs éducateurs s'occupant de jeunes en difficulté. Ces rencontres lui ont montré que même chez le plus désespéré des jeunes, il y a du potentiel. Le scénariste a ainsi rencontré John Carnochan, un officier en charge de la section de lutte contre la violence dans un quartier de Glasgow. Il a également pu faire la connaissance de Paul Brannigan, jeune homme paumé qui participait à une initiative de quartier, et qui tient finalement le rôle de Robbie dans le film!
  • Pour garder le secret le plus longtemps possible sur l'histoire du film, les acteurs n'avaient accès qu'à de petits passages du scénario. Au fur et à mesure des six semaines de tournage, ils découvraient ainsi la suite de l'histoire, sans toutefois en connaître le dénouement final. C'est une des raisons pour lesquelles le tournage s'est déroulé de manière chronologique.

Source: allocine.fr

 ---

Angels' Share affiche France

Mon avis: 

Je ne vais pas y aller par quatre chemins: je n'ai pas beaucoup aimé "La part des anges"... L'amoralité du scénario ne m'a pas plu et je suis certainement passée à côté de pas mal de blagues à cause du très fort accent écossais des personnages et du vocabulaire utilisé (argotique et très familier)... Je suis resortie assez déçue de la projection car j'attendais plus de ce film qui a reçu le Prix du Jury ả Cannes il y a quelques semaines. Dommage!

---

Et vous, pensez-vous aller voir ce film?

Quels sont vos films préférés de Ken Loach?

Commenter cet article

My discoveries 03/07/2012 01:27

Ca marche, j'ai hâte d'avoir ton avis! ;o)

Anthony 29/06/2012 21:58

Je compte bien aller le voir quand même, je te dirais ce que j'en ai pensé

My discoveries 23/06/2012 16:26

@ Ines: il y a sûrement mieux à l'affiche ả mon avis...

@ Elisabeth: tu aimerais peut-être, ce n'est que mon avis!

@ yuko: je ne partage pas ton point de vue mais justement c'est intéressant, merci pour ton message Yuko!

@ Joelle: je suis désolée d'avoir "douché" votre enthousiasme, si le film vous tente surtout allez-y! Vous mettrez peut-être la barre moins haut, mais du coup vous aurez plus de chances de l'apprécier! J'ai hâte de lire votre avis ;o) J'ai un excellent souvenir de "Bread and Roses" et mon compagnon a adoré "le vent se lève", qu'il faut que je voie...

@ Aurore: affaire à suivre! ;o)

@ marie: comme dans quasiment tous les films de Ken Loach, les acteurs viennent du Nord de l'Angleterre ou de l'Ecosse et parlent avec l'argot des milieux défavorisés donc il faut vraiment s'accrocher! Vivement le DVD ;o)

@ Océane: le titre est peut-être ce que j'ai préféré dans le film! ;o) Et je suis bien d'accord avec la dernière partie de ta phrase...

@ koalisa: je suis comme toi, bon week-end Koalisa!

@ filou49: tant mieux, tant mieux, j'ai hâte de lire ce que tu en auras pensé!
J'aime beaucoup Ken Loach également, je l'ai déjà dit ici, mais force est de constater que ses derniers films ne sont pas les meilleurs... Bon week-end Filou!

@ Electra: merci beaucoup pour ton message, on est sur la même longueur d'onde sur ce coup-là. En général je ne suis pas contre les films "amoraux", bien au contraire, mais dans ce cas précis le scénario m'a semblé un peu faible... Bien sûr ce n'est que mon avis!

@ Lalydo: moi aussi, la déception est donc d'autant plus grande. J'espère que le prochain sera mieux, mais comme on dit "jamais 2 sans 3"... Bisous Aurélie!

Lalydo 20/06/2012 16:31

Je ne sais plus quels films de Ken Loach, j'ai pu voir mais en général j'aime son univers. Pour le coup, je passe mon tour, le prochain sera mieux!
Bisous!

Electra 20/06/2012 10:07

J'ai aimé Ken Loach mais comme le disait un critique à Cannes : on finit par leur remettre des prix simplement au nom du réalisateur..

Pour info, j'ai vu un reportage sur le film et comme toi l'accent m'a un peu bluffé (et l'argot employé, mon prof écossais m'avait enseigné pas mal de choses mais là...) et je préfère Loach dans le registre dramatique.
Quant au côté amoral, j'ai aimé Arnaques, crimes et botaniques par exemple. Suivre des voleurs ne me dérange pas mais il faut que le scénario soit bon et là apparemment ça pêche.
Un peu fatigué le Ken ?

filou49 19/06/2012 22:38

ah tu n'arriveras pas à doucher mon enthousiasme, je compte bcp sur ce film, le prochain de la compet de Cannes à sortir en France pour un peu relever le niveau vu que les 3 autres que j'ai pu voir m'ont décu... et le coté "immoral" du scénario aurait pour ma part plutot tendance à m'attirer )
maintenant c'est vrai que je défends Loach à corps et à cri plus pour ses idées et le cinéma qu'il défend que pour ses derniers films...le dernier de lui qui m'a emballé remonte à bien longtemps ( sweet sixteen, 2002 il me semble)...ce lui avec Cantona notamment cassait 3 pates à un canard et road irish, j'ai carrément fait l'impasse dessus (pour la toute première fois depuis 20 ans)tant les critiques étaient mauvaises...mais là le prix du jury à Cannes fait que je ne pourrais pas passer à coté...mais esperons que je sois plus enthousiaste que toi
bonne soirée

koalisa 19/06/2012 19:01

J'aime beaucoup Ken Loach donc je donnerai sa chance à ce film ! Cela dit, je préfère souvent ce réalisateur dans le registre dramatique... Bonne soirée !

Océane 19/06/2012 12:25

Je compte aller le voir, j'aime beaucoup la métaphore du titres, par rapport à la situation décrite, après on peut considérer que Loach n'est pas toujours égal à son talent

marie 19/06/2012 12:02

J'avais bien envie de le voir, j'ai vu la bande annonce et ca m'a tentee, par contre c'est vrai que je ne me suis pas encore decidee, j'ai un peu peur de ne pas saisir toutes les subtilites, du au fort accent.
A voir..

Aurore 19/06/2012 11:45

Il n'est pas dans ma To do, mais le synopsis m'attire pas mal !