"Populaire" mais sans surprise...

Publié dans Culture – Ciné

Populaire, qui plonge Déborah François et Romain Duris dans la société française des années 50, a reçu de nombreux labels spectateurs et bénéficie d'un bon bouche à oreille. Mais si on passe un bon moment devant le premier film de Régis Roinsard, il lui manque un peu d'audace pour être vraiment abouti!

 

Comédie française de 1h51min (2012) réalisée par Régis Roinsard avec Romain Duris, Déborah François, Bérénice Béjo, Shaun Benson, Eddy Mitchell, Miou-Miou... Sorti le 28 novembre 2012.

Populaire affiche 1

Synopsis: Printemps 1958. Rose Pamphyle, 21 ans, vit avec son père, veuf bourru qui tient le bazar d’un petit village normand. Elle doit épouser le fils du garagiste et est promise au destin d’une femme au foyer docile et appliquée. Mais Rose ne veut pas de cette vie. Elle part pour Lisieux où Louis Echard, 36 ans, patron charismatique d’un cabinet d’assurance, cherche une secrétaire. L’entretien d’embauche est un fiasco. Mais Rose a un don : elle tape à la machine à écrire à une vitesse vertigineuse. La jeune femme réveille malgré elle le sportif ambitieux qui sommeille en Louis… Si elle veut le poste, elle devra participer à des concours de vitesse dactylographique. Qu’importent les sacrifices qu’elle devra faire pour arriver au sommet, il s’improvise entraîneur et décrète qu’il fera d’elle la fille la plus rapide du pays, voire du monde ! Et l’amour du sport ne fait pas forcément bon ménage avec l’amour tout court…(source allocine.fr).

---

 Voici la bande-annonce:


 
Le saviez-vous?
  • Le réalisateur Régis Roinsard a eu l'idée de Populaire en 2004 lorsqu'il est tombé sur un documentaire autour de l’histoire de la machine à écrire. Ce reportage "comportait une très courte séquence sur les championnats de vitesse dactylo, raconte le cinéaste. Ces trente petites secondes m’ont tellement fasciné que j’en ai tout de suite perçu le potentiel cinématographique et dramaturgique."

Populaire 7

  • Pour son rôle, Déborah François s'est énormément entraînée à la dactylographie: "Je m’y suis consacrée deux à trois heures par jour pendant trois mois dans la phase de préparation, et ensuite pendant le tournage, mais pas tous les jours, confie la comédienne. Lorsque je devais taper à la machine pour une scène, je ne m’entraînais pas le soir, parce que j’avais peur de me faire mal. Au début, d’ailleurs, j’ai failli avoir un "Dactylo Elbow", car ce n’est pas une posture naturelle et les touches des machines à écrire sont difficiles à enfoncer. C’est un geste à prendre assez particulier. Le fait d’utiliser l’auriculaire était d’autant plus compliqué pour moi que je n’avais l’habitude de taper avec tous les doigts", explique la comédienne.
  • Le réalisateur voulait que son casting soit composé d’acteurs aux références diverses. Pour le rôle principal, "Romain Duris s’est imposé tout de suite car son sens du rythme et de la comédie m’impressionne", explique-t-il. Pour celui de Rose Pamphyle, Déborah François a été choisie parmi les 150 comédiennes auditionnées. Selon Régis Roinsard, "elle mêle une vraie fragilité et une étourderie touchante qui peut évoluer vers quelque chose de glamour".

Populaire 4

  • Régis Roinsard revendique l’influence du réalisateur des Parapluies de Cherbourg pour l’identité visuelle de Populaire. Le scénario de Jacques Demy s'apparente pour lui à des "histoires qui semblent assez roses en apparence, mais qui ne le sont pas tant que ça au fond."

Source: allocine.fr - Photos © Mars Distribution

 ---

Mon avis:

Quand je suis allée voir Populaire, j'en avais déjà entendu beaucoup de bien et j'avais un peu peur d'être déçue. Au final j'ai passé un agréable moment...sans plus!

L'histoire est plaisante, l'univers rétro créé par Régis Roinsard fonctionne, les couleurs acidulées ont un charme indéniable et les acteurs s'en sortent plutôt bien. Mais on n'est à aucun moment surpris par l'intrigue, qui est cousue de fil blanc et qui parfois traîne un peu en longueur.

Voilà donc un film léger et sympathique duquel on sort avec le sourire, mais auquel il manque "le petit truc en plus" pour marquer les esprits!

Populaire 5

---

Et vous, avez-vous vu succombé à la folie Populaire?


Weleda 2Et n'oubliez pas les premiers billets-cadeaux des 2 ans du blog! A gagner: 

une impression de photo sur toile 

 deux livres "doudou" qui parlent d'amitié et de cinéma

10 carnets Memoriae de la marque Quo Vadis

2 huiles harmonisantes à la Rose musquée Weleda!

- eune box Trois Fois Vin!

Commenter cet article

mydiscoveries 16/12/2012 18:47

Je suis sûre que ton ciné va le programmer avant les fêtes, et j'ai hâte de voir ton avis A bientôt Potzina!

potzina 16/12/2012 18:26

Je ne l'ai pas encore vu mais je ne désespère pas de le découvrir avant la fin de l'année C'est vrai que ce film bénéficie d'une telle réputation que je me demande si je ne vais pas être un peu déçue aussi... Je verrai bien si je partage ton avis ou pas !

Bonne soirée miss

mydiscoveries 15/12/2012 21:20

Bienvenue ici Cla et merci pour ton message! En effet on passe un bon moment devant ce film, c'est le principal

ChroniquesdeCla 15/12/2012 16:12

Je suis allée le voir et j'ai passé un très bon moment En effet, c'est sans surprise, mais l'univers rétro m'a particulièrement plu
Bises

mydiscoveries 15/12/2012 11:02

J'aurais aimé un peu plus d'audace, mais je comprends que l'on soit sous le charme!

mydiscoveries 15/12/2012 11:01

Bienvenue ici et merci Bellestlavie, tu as très bien fait de laisser un petit mot!
Je comprends ton point de vue, ce film arrive en effet à point nommé: dans un contexte morose, il permet de remonter le temps avec une histoire sympathique!

laroseetlelilas 15/12/2012 08:15

Oui, j'ai beaucoup aimé d'ailleurs. Peu importe que cela soit prévisible, cela permet de regarder les détails de la déco et les machines !

bellestlavie 15/12/2012 04:33

je suis tombée sur ton blog par hasard.. du coup, je me permet de mettre un petit mot.. perso: j'ai aimé.. c'est frais ,simple, joyeux et dans notre monde actuel cette fraicheur m'a fait que du bien.. lorsque je suis sortie de la salle de ciné, j'avais cette impression d'être vraiment partie vers "un ailleurs" ..En plus, c'était 2 ans après ma naissance: alors quelle joie de revoir tout ce monde de cette époque bien vintage.. Bien sûre ce n'est pas un chez d’œuvre, mais de ça je m'en fou un peu: le principal c'est d'avoir voyager dans une autre époque avec beaucoup de fraicheur.....
superbe ton poste...)

mydiscoveries 14/12/2012 22:43

Cela n'engage que toi

O Bordo 14/12/2012 22:03

Et Nicolas Bedos