"Les Heures Souterraines", de Delphine de Vigan: deux solitudes sur le fil

Publié dans Culture – Livres

On entend beaucoup parler des "Heures Souterraines" depuis sa sortie en poche en mars dernier. En bien généralement, et je ne vais pas être originale sur ce coup-là puisque j'ai moi aussi été conquise par la plume de Delphine de Vigan et la force de son histoire!
Les_heures_souterraines_pocheL'histoire:
Chaque jour, Mathilde prend la ligne 9, puis la ligne 1, puis le RER D jusqu'au Vert-de-Maisons. Chaque jour, elle effectue les mêmes gestes, emprunte les mêmes couloirs de correspondance, monte dans les mêmes trains. Chaque jour, elle pointe, à la même heure, dans une entreprise où on ne l'attend plus. Car depuis quelques mois, sans que rien n'ait été dit, sans raison objective, Mathilde n'a plus rien à faire. Alors, elle laisse couler les heures. Ces heures dont elle ne parle pas, qu'elle cache à ses amis, à sa famille, ces heures dont elle a honte.
Thibault travaille pour les Urgences Médicales de Paris. Chaque jour, il monte dans sa voiture, se rend aux adresses que le standard lui indique. Dans cette ville qui ne lui épargne rien, il est coincé dans un embouteillage, attend derrière un camion, cherche une place. Ici ou là, chaque jour, des gens l'attendent qui parfois ne verront que lui. Thibault connaît mieux que quiconque les petites maladies et les grands désastres, la vitesse de la ville et l'immense solitude qu'elle abrite.
Mathilde et Thibault ne se connaissent pas. Ils ne sont que deux silhouettes parmi des millions. Deux silhouettes qui pourraient se rencontrer, se percuter, ou seulement se croiser. Un jour de mai. Autour d'eux, la ville se presse, se tend, jamais ne s'arrête. Autour d'eux s'agite un monde privé de douceur.
"Les heures souterraines" est un roman sur la violence silencieuse. Au coeur d'une ville sans cesse en mouvement, multipliée, où l'on risque de se perdre sans aucun bruit.
---
L'auteur:
Delphine de Vigan est l'auteur de "No et moi", révélation du magazine LIRE 2007, prix des libraires 2008 et prix solidarité 2009. Elle vit à Paris, connaît bien la ligne D du RER et la couleur des lignes de métro. "Les heures souterraines" est son cinquième roman.
---

Les_heures_souterrainesMon avis:

De Delphine de Vigan, je n'avais pas trop aimé "Les Jolis Garçons" mais j'avais adoré "No et moi", qui m'avait beaucoup touchée. Il en fut de même pour les "Heures Souterraines", qui a été finaliste pour le prix Goncourt en 2009.
Dans ce roman à l'atmosphère très oppressante, l'auteur décrit en parallèle une journée dans la vie de Mathilde, une quarantenaire mise au placard dans son entreprise, et de Thibault, un médecin "en échec amoureux". Ce sont deux êtres fatigués, usés, deux solitudes dans la ville et son mouvement incessant.
Avec son écriture simple et toujours juste, Delphine de Vigan aborde ici les thèmes de la solitude, de l'anonymat dans les villes, du monde du travail et de son côté impitoyable. Mais il y a aussi de l'espoir dans ce roman, et quelques personnages sympathiques et bienveillants, comme Bernard, le patron de café, ou Laëtitia, une collègue de Mathilde.
Chacun à sa manière, Mathilde et Thibault sont sur le fil, on sent qu'il suffirait de pas grand-chose pour qu'ils basculent d'un côté ou de l'autre. Ils avancent, lentement, en chancelant, mais ils avancent. On espère que tout va s'arranger pour ces deux personnages auxquels on s'attache rapidement, on a envie de les prendre par la main et de leur donner de l'énergie...
Le livre est dur de par son propos, mais l'auteur aime ses personnages et la tendresse qu'ils lui inspirent transparait dans son écriture. Delphine de Vigan démonte extrêmement bien le mécanisme qui se met en place petit à petit dans un cas de harcèlement au travail, et d'une certaine façon montre qu'il ne faudrait pas hésiter à appeler au secours ou à demander de l'aide quand on sent qu'on n'y arrive plus.
"Les Heures Souterraines" ne peut pas laisser indifférent. En tout cas il fait réfléchir et il nous hante longtemps après avoir tourné la dernière page...
Commenter cet article

My discoveries 09/03/2012 18:59

De rien, bonne lecture Soma! ;o)

Soma 09/03/2012 09:05

Merci pour le lien !
J'espère pouvoir l'avoir entre les mains très prochainement pour le lire !

My discoveries 04/06/2011 23:30

Génial, je suis bien contente qu'il te plaise! En tout cas merci de revenir me le dire, ça me fait très plaisir ;o) J'espère que tu trouveras d'autres pistes lecture sur ce blog!

Marjo 04/06/2011 09:25

Bah voilà, j'ai craqué, je me le suis achetée hier aprem et je l'ai déjà presque fini tant l'histoire est prenante... tu avais raison, je n'ai pas du tout était déçue, bien au contraire ! Merci pour tes conseils, je vais aller faire un tour dans ta rubrique livre Bonne journée !

My discoveries 02/06/2011 23:02

C'est marrant, moi c'est l'inverse: quand j'aime bien un livre j'ai envie de découvrir les autres romans de l'auteur ;o)
En tout cas tu peux craquer, j'ai trouvé "les Heures Souterraines" très différent de "No et moi" (plus sombre) mais c'est toujours très bien écrit et je pense que tu ne seras pas déçue!
Bonne lecture ;o)

Marjo 02/06/2011 12:25

J'avais moi aussi beaucoup aimé "No et Moi" mais d'habitude, je n'aime trop lire deux livres du même auteur (sauf qq exceptions !) de peur d'être déçue... mais là, tu me donnes bien envie avec ta critique sur "les heures souterraines". Je crois que je vais craquer la prochaine fois que j'irais dans ma librairie !

My discoveries 22/05/2011 19:08

Oh merci Emma, je ne savais pas que tu venais me lire en silence...;o)
Disons que le film compte à moitié, parce que c'est toi, car l'écriture de Delphine de Vigan est vraiment à découvrir!
En tout cas je suis contente de t'avoir donné envie de lire "les heures souterraines" et j'attends ton avis avec impatience ;o)
Plein de gros bisous!

My discoveries 22/05/2011 19:01

Mais de rien Chib! Je suis ravie de t'avoir donné envie de lire ce roman, il en vaut la peine! A bientôt j'espère ;o)

Emma 20/05/2011 09:12

Ton article, lu hier mais commenté avec un peu de retard, m'a beaucoup touchée. On sent que tu as été émue par cette lecture et, à en lire le sujet, on peut comprendre tes raisons.
Je n'ai rien lu de Delphine de Vigan mais j'ai vu le film "No et moi". ça compte quand même ?!
Un livre que je retiens, que j'achèterais sans doute prochainement, avec une petite pensée pour toi

Chib 20/05/2011 01:12

Tout d'abord merci pour ton passage
Ensuite merci pour cette decouverte de mon caisson isobar je n'avais pas entendu parlé de la sortie poche de ce livre alors merci. Ta critique m'a donné envie de le livre, et de me faire mon propre avis sur lui .