"La jeune fille aux cheveux blancs", de Fanny Chesnel: un premier roman gai et enlevé sur la retraite!

Publié dans Culture – Livres

Dès que j'ai entendu parler de ce roman chez Deedee, j'ai eu envie de le lire! Et bien m'en a pris car, comme je m'y attendais, Fanny Chesnel m'a fait passer un très bon moment. "La jeune fille aux cheveux blancs" raconte l'histoire de Caroline, une jeune retraitée qui part un peu en vrille: une lecture originale et enlevée, qui fait à la fois rire et réfléchir!

JF aux cheveux blancsL'histoire: Ah, le cap des 60 ans! Un mari attentionné mais débordé, des enfants adorables, une vie de rêve. Et avec la retraite, la liberté avec un grand L… ou l’ennui avec un grand E! Caroline, qui savoure le plaisir d’être enfin paresseuse, de prendre son temps, reçoit un cadeau empoisonné: une inscription à un club pour seniors! Cours de poterie, de théâtre, d’oenologie, d’informatique…et si c’était le début de la fin? Caroline craque. Elle envoie valser ces loisirs organisés, pour une autre voie, plus drôle et plus illicite… Elle tâtonne, expérimente, bousculant ses habitudes et rencontrant au gré de son errance de nouveaux amis, et surtout le séduisant et très jeune Julien... (source: amazon.fr)

---

Présentation de l'auteure: Née le 12 octobre 1980, Fanny Chesnel esquisse à 5 ans son tout premier roman, une sombre histoire de chasseurs lancés à la recherche de leurs gibecières, puis tragiquement engloutis par une bouse de vache géante… Cette œuvre, qui de façon très injuste ne sera jamais publiée, lui met cependant la prose à la bouche et elle poursuit ses tentatives littéraires tout au long d’une enfance par ailleurs joyeuse et sans histoires.

A 17 ans, elle quitte son cocon normand pour glaner à Paris des expériences insolites et, avouons-le, plus ou moins heureuses, goûtant au théâtre, obtenant un DEA de lettres, puis s’égarant devant une ou deux caméras de télévision, avant de passer de l’autre côté de l’écran pour travailler dans les coulisses de la production audiovisuelle. Son job consiste alors à chercher des jeunes talents et à les accompagner dans l’écriture de scénarios de films. Elle s’adonne avec ardeur à ce métier rencontré par hasard. Cependant elle n’oublie pas qu’elle a gagné deux concours de nouvelles lorsqu’elle avait 20 ans et continue à arroser régulièrement dans un coin de sa tête les germes d’une idée: "Et si j’envoyais un roman à un éditeur, pour voir, juste pour voir…"

A l’aube de la trentaine, elle se lance enfin et quitte tout pour écrire à plein temps.

Albin Michel publie en février 2011 son premier roman, "Une jeune fille aux cheveux blancs", salué par la critique (source: storylab.fr).

---

Morceaux choisis

  • "C'est précisément cette gémellité frappante avec l'école et le travail qui me gêne. Ces arrangements incessants avec notre liberté de penser, d'agir et d'aller où bon nous semble, nous ne les avons acceptés qu'en rêvant à ce moment béni où nous pourrions nous en affranchir: "Quand je serai à la retraite, j'aurai le temps de faire ci, de voir ça, d'aller là-bas..." Tu parles. A peine libéré, ça recommence: il faut dérouler le fil dans l'autre sens, en cherchant à recréer au plus vite le cadre qui nous étouffait tellement. L'emploi du temps, le lieu unique, les camarades, les obligations quotidiennes sont de retour. Plus de parents, plus de profs, plus de patron. On se croit sauvé, on s'imagine qu'on sera libre, mais tout à coup, c'est pire: c'est la mort qui nous talonne, surveillant le moindre de nos pas."
  • "Nous sommes bien. Ce n'était pas prévu. Un moment de bonheur gratuit, sans péage ni conditions. Il faudra sortir tout à l'heure, nous sécher maladroitement et rentrer vite pour ne pas être malades, avant de nous interroger sur le sens de tout cela. Pour l"instant, peu nous importe. Deux adolescents et une vieille dame jouent dans la mer. L'automne est là et nous n'avons tous qu'un seul souhait: profiter une dernière fois des rayons du soleil avant la nuit, nous offrir une ultime et délicieuse baignade au nez et à la barbe de l'hiver qui vient."

---

Fanny ChesnelMon avis: J'ai adoré le personnage de Caroline et le fait qu'elle veuille amener de la fraîcheur, de la nouveauté et du désir dans sa vie. Elle aime sa famille mais son envie de liberté et son besoin de s'émanciper la conduisent à faire des "bêtises" ou des "petites folies", comme une crise d'adolescence qui surviendrait au moment de la retraite.

Caroline en a marre des cadres et des bonnes manières, mais en même temps elle ne souhaite pas tout "balancer", elle veut juste mettre du piment dans sa vie confortable et bien rangée. Elle a besoin de vibrer pour ne plus se sentir anesthésiée, et étant encore belle elle entend bien en profiter!

J'ai beaucoup aimé "La jeune fille aux cheveux blancs", un livre gai et plein d'énergie qui se lit très vite et qui fait vraiment rire! Le sujet abordé sort de l'ordinaire - alors qu'il y a beaucoup de choses à dire sur la retraite et ses conséquences! -, la plume est enlevée et les personnages hauts en couleurs! Il est impressionnant de constater que Fanny Chesnel, à seulement 30 ans, a su capter avec autant d'aisance ce qui se passait dans la tête d'une femme de 60 ans! "Ca sent le vécu", et pourtant...

---

Et vous, quels sont les livres qui vous ont fait rire dernièrement?

Commenter cet article

My discoveries 06/02/2012 19:21

@ Marjo: quelle coïncidence, en effet j'ai bien rigolé en lisant ton billet! C'est un échange de bons procédés (ou de bonnes références) ;o)

@ Lalydo: oh super, tu ne pers pas de temps dis donc! Mais contre toute attente, tu auras peut-être du temps entre deux lectures de jurée, alors tu as bien raison de prévoir du renfort! ;o)

lalydo 05/02/2012 10:25

J'ai mis ce livre dans ma sélection Fnac! Pour les critiques en tant que jurée, rendez-vous le 29 février! Je viens juste de recevoir les 2 derniers, je finis ma BD et j'attaque!

Marjo 05/02/2012 10:19

C'est vrai que la retraite est un sujet très peu abordée dans la littérature, c'est dommage car c'est un passage obligé dans la vie de chacun et bien que j'en sois loin (euh, même trèèèèèès loin), c'est un sujet qui m'intéresse. Je me note les références du bouquin pour le lire, merci beaucoup pour cette découverte !
Le dernier livre qui m'a fait rire, et bien tu vas rire, c'est aussi un ouvrage qui traite de la retraite !!! Je suis tombée sous le charme des bandes dessinées de Nob qui s'intitulent "Mamette". Un article bientôt par chez moi pour vous en dire un peu plus

My discoveries 04/02/2012 16:12

@ Blanche: tant mieux tant mieux! ;o)

@ Ines: il se lit vite, au moins, celui-là! ;o)

@ le monde de lali: oui, je te le conseille!

@ Lalydo: oui plus tard, tu as d'autres priorités! Et j'ai hâte de lire ta critique du "Front Russe", c'est chouette que cette première lecture de jurée t'ait plu!

@ Océane: alors je te conseille celui-ci ;o)

@ Laurie: oui n'hésites pas, c'est vraiment sympa et original! Quant au "Chameau sauvage", j'avais lu ta critique mais je ne pense pas que ce soit trop mon style... Bisous et bon week-end!

@ Valou: c'est à peu près la réaction qu'a Caroline dans le livre! Et en effet je me rappelle de ton billet sur "Orgueil et Préjugés" ;o)

Joelle 03/02/2012 16:02

Vous m'avez donné envie de lire ce livre, et s'il est amusant, c'est encore mieux. Malheureusement, je n'ai rien lu récemment qui m'ait fait rire.
Bonne soirée.

valou 02/02/2012 16:23

ça doit être marrant en effet, jecrois que ce serait un sdrame pour moi de recevoir ce type de brochure d'activités, c'est comme si elle me hurleraient "T'es vieille !", en pleine face...
mon derneir livre qui m'a fait rire..."Orgueil etpréjugés, avec la fameuse scène de la déclaration de Mark Darcy à Elizabeth...désopilant ! (oui oui je t'assure !)

Laurie 02/02/2012 15:21

Philippe Jaenada et son "chameau sauvage" m'a fait beaucoup rire dernierement ! mais tu m'as intriguée avec celui ci, je le note pour y penser à l'occaz' ! Bisous

Océane 02/02/2012 11:52

Je ne connais pas, un livre qui m'a fait rire récemment ? Et bien, heu bah aucun en fait et ça me manque !

Lalydo 02/02/2012 10:14

Ca donne très envie de le lire! (plus tard, plus tard...)
Le dernier livre qui m'a fait rire est dans ma sélection de jurée Le Front Russe. J'ai trouvé ce livre vraiment amusant. Je ne lis jamais grand-chose de drôle, ça m'a changé. Critique à venir en fin de mois sur le blog.
Bisous!

le monde de lali 02/02/2012 08:58

ça à l'air sympa comme livre, c'est vrai que souvent dans des reportages ont voit des personnes au moment de la retraite qui se lâchent et rattrapent le temps qu'ils ont perdus en travaillant.