La petite découverte de... Laët!

Vous savez qu'en tant que journaliste, j'adore la presse magazine. C'est donc avec un grand plaisir que je vous dévoile aujourd'hui le coup de coeur de Laët: Causette. Je n'avais pas été convaincue par les premiers numéros, mais son enthousiasme débordant me donne envie de redonner une chance à ce magazine, qui a l'air de s'être bonifié au fil des mois!


Ma petite découverte s’appelle Causette!

22_couvertureJe n’ai jamais aimé les magazines féminins. A l’adolescence, j’ai certainement acheté quelques "Jeunes et Jolies" ou autres "Cosmopolitan" pour faire comme mes copines. Mais j’ai rapidement trouvé que l’investissement n’en valait pas le coup. Depuis, je n’ai pas changé d’avis sur ce genre de presse.

Et puis j’ai découvert Causette… Enfin, il serait plus juste de dire que mon chéri m’a fait découvrir Causette… Et là tu te dis: «Quoi? C’est ton mec qui t’a fait découvrir un magazine féminin?» Et je comprends ton interrogation, mais que veux-tu la vie est ainsi faite, pleine de phénomènes étranges !

J’ai acheté mon 1er numéro le 12 novembre dernier, ça a été Love @ First Sight* (quoi t’es pas bilingue…. vas voir plus bas la trad’). Alors quand My Little Discoveries a proposé d’ouvrir son blog à d’autres blogueuses, j’ai saisi l’opportunité et j’ai donc le plaisir de vous présenter ma découverte: Causette.

 ---

Plus féminin du cerveau que du capiton: un slogan qui lui colle à la peau !

1_couvertureJ’ai du mal à classer Causette dans la catégorie magazine féminin, parce que cela implique qu’il se place à côté des Elle, Cosmo, Marie-Claire et je ne sais quoi encore… A bien y réfléchir, je pense que Causette pourrait rester dans cette catégorie, mais il faudrait mettre tous les autres dans une catégorie qu’on pourrait nommer «Magazines pour écervelées».

Bon ok, je suis un peu dure dans mes propos, je vous l’accorde. Mais je n’en peux plus de cette presse dite féminine qui montre toujours les mêmes femmes toutes aussi maigres, qui vante toujours les mérites des mêmes marques dont les produits sont financièrement inaccessibles, qui traite toujours des mêmes sujets tellement superficiels!

Chez Causette, on parle aux femmes de tous horizons, de toutes corpulences… et surtout on parle aux femmes d’autres choses que de mode et de people. On parle société, on parle politique, on parle culture, on parle sexe… Le mois dernier, Causette est devenu le premier magazine féminin à être reconnu "publication d'information politique et générale" par le Ministère de la Culture. La preuve que Causette traite de sujets sérieux!

 ---

On nous prend pour des quiches!

C’est le nom d’une rubrique du magazine, alimentée par la rédaction et les lectrices, qui dénonce les énormités que l’on tente de nous imposer, de nous faire avaler. Mais c’est aussi et surtout le triste reflet de la réalité sur le terrain.

Les femmes sont régulièrement prises pour cibles du marketing, on met tout en œuvre pour nous vendre un tas de choses inutiles et très chères. On est souvent sous-estimées et reléguées au rang de ménagères seulement capables de faire le ménage et de s’occuper des enfants!

En cela Causette diffère des autres magazines. Les seules publicités publiées dans ce magazine sont des parodies, aucune marque ne peut y entrer. Les voies de Causette sont impénétrables et ce n’est pas pour me déplaire!

69534980_p causette-n8-arrive-L-1

En février, le magazine proposait une élection toute particulière des quiches d’or pour l’année 2011, et voici quelques exemples de quiches:

Epile-toi comme maman:

«Soin du visage, manucure, beauté des pieds, dès l’âge de 6 ans. La beauté n’attend pas le nombre des années. Chez Beauty Lounge Spa, on incite les mamans à amener leurs filles pour un maquillage de star, une pose de vernis ou un massage du cuir chevelu, le tout agrémenté d’une dégustation de Champomy et de boudoirs. Un ticket de métro entre les jambes dès la préadolescence ? Quoi de mieux pour inculquer, au plus vite, la détestation du corps à l’état naturel?»

Quiches des lectrices (mars 2012):

«"Pour les Nuls" a décidé de faire une place aux nulles. Après "le PC pour les Nulles", "Internet pour les Nulles" est donc paru, agrémenté de pétales roses sur la traditionnelle couverture jaune, alors que "Internet pour les Nuls" existe depuis 1993. Nous sommes ici en présence d’un cas d’école de sexisme dit par ricochet: on cherche à morceler son marché pour vendre plus et on se retrouve à écrire des lieux communs machos (…) Alors prenons-nous par la main et souvenons-nous ensemble que la femme est un nul comme les autres, et qu’elle aimerait bien le rester!»

Internet pour les nulles

---

En conclusion :

Oui, Causette sait qui elle est et elle le revendique. A la fois féministe, humaniste et un brin écolo, Causette a le courage de ses opinions et ne fait pas dans la dentelle, ni dans la complaisance.

De mon point de vue, c’est le magazine que j’attendais depuis très longtemps. Chaque mois, je guette ma boîte aux lettres comme un enfant attend le Père Noël. Je dévore ce magazine dans son intégralité, aucune page n’est laissée de côté tant le contenu est intéressant, enrichissant. Je suis ravie qu’un magazine prenne enfin les femmes aux sérieux! Merci Causette!

* l’amour au 1er regard

---

Un grand merci à Laët pour ce billet et je vous invite à la retrouver sur son blog!

Et vous, que pensez-vous de Causette? 


Infos complémentaires

  • Prix: 4.90€
  • Disponible en kiosque vers le 3 de chaque mois
  • Tirage: 142 000 exemplaires en mars 2012
Commenter cet article

My discoveries 01/04/2012 20:00

@ lovetravelaround, lalydo, Joelle, Ines: oui, merci à Laët!

@ Caro: en effet les fausses pubs sont amusantes! ;o)

@ Soeurette & Hélène Choco: j'ai eu à peu près le même ressenti que vous par rapport aux premiers numéros, mais en parcourant les derniers je trouve que le magazine a vraiment évolué dans le bon sens!

@ Hélène Choco: disons que j'étais journaliste avant de traverser la Manche...et que j'espère le redevenir lorsque je reviendrai en France! ;o)
Sinon je suis super contente que tu aimes les chaussons, merci beaucoup pour ton message!

Hélène Choco 01/04/2012 15:42

J'aimais bien Causette.... mais je trouve que le ton y est beaucoup trop péremptoire. je partage leurs idées (globalement) mais je n'aime pas qu'on m'assène ce qui est une vérité (si tu trouves pas que c'est une vérité t'es débile...). Bref, j'ai arrêté de le lire... bon bah moi je savais pas que tu étais journaliste! j'ai appris qqchose!! (et je ne quitte plus mes chaussons collégiens que j'ai gagnés sur ton blog, encore merci!)

Soeurette 31/03/2012 13:49

J'ai découvert Causette il y a peu de temps.Si au départ le coté "revendiqué féministe" m'a un peu effrayé, j'ai finalement trouvé les articles et reportages de plus en plus intéressants au fil des pages!Enfin un féminin intelligent!merci de cet article!

Ines 30/03/2012 06:12

J'ai entendu parler de ce magazine mais je ne l'ai pas encore feuilleté...Cet article me donne envie de le découvrir..Merci à Laet!

Joelle 29/03/2012 17:38

Oui je connais Causette, et le succès de ce magazine prouve bien qu'il y a un lectorat qui en a marre des diktats et des futilités. Merci pour ce post intéressant.

Caro 29/03/2012 09:37

Merci pour cet article, c'est exactement mon ressenti vis-à-vis de la presse féminine, futile, et de ce magazine que j'ai découvert il y a plus d'un an. Il faudrait que je m'y abonne d'ailleurs, je ne pense pas toujours à acheter le numéro. Et je suis fan de leurs fausses pubs aussi

lalydo 29/03/2012 08:22

Moi non plus je ne suis pas très presse féminine mais en effet cet enthousiasme donne envie d'aller voir Causette de plus près! Merci Laët!

lovetravelaround 29/03/2012 06:57

Merci pour cette découverte !