La petite découverte de... l'insatiable Charlotte!

Vu la date, j'imagine que les billets qui seront publiés aujourd'hui seront bourrés de poissons d'avril... Mais n'en cherchez pas ici. "L'insatiable Charlotte" va nous parler art, et plus précisément nous faire partager son admiration pour le peintre Jackson Pollock... Si, comme moi, vous ne connaissiez pas très bien cet artiste, c'est le moment de le découvrir!


photo PollockJackson Pollock… 

Plusieurs réactions possibles à l’énoncé de ce nom. La première: «C’est qui lui?»; la seconde: «C’est un musicien?»; et la troisième: «Ah oui, c’est celui qui lance des gouttes de peinture sur les toiles, bof!» (anecdotes véridiques!).

Moi, si vous me dites Pollock, je vous réponds que si je ne devais choisir qu’une toile (pour exposer dans mon salon bien sûr!), ce serait l’une des siennes.
J’ai eu une vraie révélation - et même si j’apprécie la peinture, ce sentiment de bouleversement est assez rare pour moi devant un tableau (je suis plus émue par les mots généralement) - lors de l’exposition à la Pinacothèque sur Pollock et le chamanisme.

Evidemment, si vos préférences vont plutôt vers les œuvres du Musée d’Orsay, l’art de Pollock peut vous laisser quelque peu dubitatif.
Et pourtant, son univers mérite d’être découvert tant ses tableaux dégagent une force extrême, une douleur palpable, un déchirement constant. On a l’impression de voir exposer ce qui nous déchire le ventre, ce qui nous ronge parfois, que tout est là étalé sur une toile.

mural
"Mural"

Pollock est né en 1912 et décèdera en 1956 dans un accident de voiture (provoqué par son alcoolisme, fléau qui le poursuit depuis l’âge de 15 ans). Il est classé (bien qu’inclassable selon moi!) dans le courant d’expressionisme abstrait.
Fait rare: Pollock a connu la notoriété de son vivant et le MoMa lui achètera une toile en 1942. Il effectuera quelques tableaux sur commande, notamment "Mural" (ci-dessus) pour Peggy Guggenheim, qui est considéré aujourd’hui comme l’une des œuvres marquant un tournant dans l’art du XXème siècle et qui aurait été créé, selon la légende, en un jour et une nuit. Rien ne parvint cependant à l’apaiser, il était en proie à ses démons, à son insatisfaction permanente, à sa quête de l’œuvre ultime.  Il est souvent dépeint comme quelqu’un de brutal, timide, étrange et violent (joli portrait!).

La technique préférée de Pollock, et qui l’a rendu célèbre, était le dripping (to drip = goutter) ainsi que le pouring (faire couler la peinture directement depuis le pot ou depuis un bâton). Il ne posait pas le pinceau sur la toile mais agitait le pinceau, le faisait danser pour que les gouttes tombent. Sa technique est telle que des photographes et vidéastes s’intéresseront à son travail, à cette sorte de transe qui l’anime lors de la conception d’une toile, à cet engagement physique qui le caractérise (vous pourrez trouver une vidéo, assez calme (!)
ici), illustrant bien le fait que ces œuvres sont réfléchies et non le fruit du hasard, comme certains le pensent.

birth masculin féminin
"Birth" à gauche et "Masculin et féminin" à droite

L’art de Pollock est inspiré par ses racines. Né dans l’Ouest américain, il a côtoyé les indiens et croyait beaucoup au chamanisme, à ces rituels sacrés, à la relation de l’homme à l’animal (vidéo sur Pollock et le chamanisme ici). Il reste marqué par l’art primitif.
Attiré par l’univers de Miro et de Masson, sa référence ultime est Picasso (voir la photo ci-dessus: "Birth", inspiré du fameux Guernica).
Il se détachera de ses idoles en cherchant toujours, en essayant encore, et surtout en creusant la technique du dripping.
Il disait lui-même qu’il ne voulait pas illustrer les émotions, mais exprimer ses sentiments.
La peinture de Pollock ne se regarde pas, elle se vit.
Elle ne s’apprécie pas, elle se ressent.

Si vous voulez découvrir davantage la personnalité de l’artiste, je vous conseille le film "Pollock" de et avec Ed Harris, il est magnifique! Enfin suis-je objective? Vous l’aurez compris, je suis une fan absolue!

---
Inutile de dire qu'après avoir lu le billet de Charlotte, j'espère pouvoir admirer les toiles de Pollock au MoMa!

Et vous, connaissiez-vous ce peintre, et si oui qu'en pensez-vous?
 
Commenter cet article

My discoveries 03/04/2012 21:58

Mais de rien, tout le plaisir était pour moi! ;o)

Grâce à toi je me suis intéressée de plus près aux toiles de Pollock qui se trouvent au Moma et au MET, mais les couleurs étaient assez sombres et comme je le disais plus haut c'est vrai que je suis plus attirée par les tableaux colorés comme ceux qui illustrent ton billet!

En tout cas merci encore d'avoir écrit pour mon blog! J'espère que les petits cadeaux souvenirs te plairont, dis-moi quand tu les reçois ;o)

l'insatiable 03/04/2012 08:24

Merci encore pour cette page blanche offerte!!!
Je pense que l'on ne peut pas rester insensible à Pollock, soit on aime vraiment soit on le "rejette". Ces toiles sont tellement fortes (surtout en "vrai", les photos d'oeuvres d'art sont très difficiles et ne reflètent pas la technique notamment), que l'on ne peut être indifférent...

My discoveries 01/04/2012 20:20

@ lalydo: je ne connaissais pas non plus et cet article tombait à pic car j'ai pu voir des toiles de Pollock à NY ;o)

@ delphine & nalou à paris: je découvre les toiles de Pollock avec cet article mais j'aime assez ses tableaux les plus colorés! Et je vais essayer de voir le film...

@ Xtinette: en effet la technique de Pollock a l'air tellement particulière qu'elle mérite à mon avis qu'on s'y intéresse...même si on n'accroche pas forcément au premier abord.

Xtinette 01/04/2012 16:17

J'avais vu un film biographique sur cet artiste; très intéressant !

nalou à paris 01/04/2012 13:18

fan d'Ed Harris... alors j'ai beaucoup aimé le film pas fan de Pollock ...peut-être parce que beaucoup de ses oeuvres sont comme des coups de poings au ventre, violents et douloureux. regarder ces toiles amènent beaucoup de tristesse chez moi, c'est trop sombre pour que je sois fan mais je reconnais qu'on ne peut pas rester indifférent

delphine 01/04/2012 09:25

Le film est génial, le personnage aussi. Par contre, je ne suis pas une grande fan de ses tableaux.

lalydo 01/04/2012 09:21

Merci pour cette très belle découverte, je ne connaissais absolument pas cet artiste ni son travail. Je vais aller fureter sur le net pour voir plus de toiles, j'aime beaucoup!
Merci Insatiable Charlotte!