Never let me go: une histoire d'amour tragique sur fond de science-fiction

Publié dans Culture – Ciné

En ce jour de Saint-Valentin, je vais vous parler du film "Never let me go". Il s'agit de l'adaptation du best-seller de Kazuo Ishiguro "Auprès de moi toujours", une histoire d'amour tragique sur fond de science-fiction.

never_let_me_goNever let me go, drame anglo-américain réalisé par Mark Romanek avec Carey Mulligan, Keira Knightley, Andrew Garfield, Charlotte Rampling...

A l'affiche en Angleterre, sortie en France le 2 mars 2011.

Synopsis : Depuis l'enfance, Kathy, Ruth et Tommy sont les pensionnaires d'une école en apparence idyllique, une institution coupée du monde où seuls comptent leur éducation et leur bien-être. Devenus jeunes adultes, leur vie bascule : ils découvrent un inquiétant secret qui va bouleverser jusqu'à leurs amours, leur amitié, leur perception de tout ce qu'ils ont vécu jusqu'à présent (source Allocine).

never_let_me_go_trio

"Never Let Me Go" est l'adaptation du best-seller "Auprès de moi toujours", sixième roman de Kazuo Ishiguro, romancier britannique d'origine japonaise. Cet auteur, fasciné par les thèmes de l'amour, du sacrifice, du devoir et de la mémoire, a également reçu le titre d'Officier de l'Ordre de l'Empire Britannique pour sa contribution à la littérature et celui de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres. Avec ce livre salué par la critique, il poursuit son exploration de l'être humain mais fait de son histoire une fable de science-fiction située dans un monde parallèle à l'Angleterre des années 90. Le réalisateur du film, Mark Romanek, raconte : "De nombreux films de science-fiction sont construits autour de personnages tentant d'échapper à un gouvernement oppressif ou quelque chose de ce genre, mais ici c’est le contraire. Ces personnages-là ne s’enfuient pas parce (...) qu’ils n’ont nulle part où aller. Le film vous exhorte à serrer contre vous les personnes que vous aimez, ici et maintenant, parce que la vie est tellement courte... (...) Je tenais tout particulièrement à ce que le film soit romantique et qu’il constitue une expérience agréable en termes d’esthétique, car la vérité qu’il explore est teintée d’amertume."

never_let_me_go_keira never_let_me_go_carey

Mon avis: une histoire d'amour tragique qui fait réfléchir sur les possibles dérives de la médecine... Le thème du secret me touchant toujours beaucoup, j'ai trouvé ce film bouleversant, mais je sais que certaines critiques parlent de personnages sans vie et d'un profond ennui. En effet ce film est tout en retenue, les personnages acceptent leur fatale destinée parce qu'ils ont été plus ou moins conditionnés pour cela, mais ils ne sont pas dépourvus de sentiments pour autant! On sort du film en pensant plus que jamais: "Carpe diem", profitons de chaque instant! Du trio d'acteurs jouant ce triangle amoureux, j'ai surtout retenu la prestation de la douce Carey Mulligan qui incarne Kathy tout en finesse et en subtilité (elle est nommée aux Oscars pour ce film, tout comme Keira Knightley). En revanche, Keira Knightley et Andrew Garfield ne m'ont pas impressionnée plus que ça. Je précise que je n'avais pas lu le livre de Kazuo Ishiguro mais que j'ai malheureusement découvert le "secret" mentionné plus haut en lisant la presse et dans une moindre mesure en regardant la bande-annonce, ce qui a gâché l'effet de surprise... Donc à vous de voir si vous voulez voir la bande-annonce ci-dessous ;o) Pour conclure, je dirais que "Never let me go" s'adresse aux romantiques parmi vous qui n'ont pas peur de ressortir de la séance un peu déprimés!

never_let_me_go_andrew

Les Bristoliens auront peut-être reconnu dans le film et sur l'affiche la jetée de Clevedon. Une séquence a également été tournée dans un café de Weston-super-Mare, tout près de chez nous! ;o)

Voici la bande-annonce (attention, le "secret" y est en grande partie dévoilé...)

Pour les plus curieux: une interview de Mark Romanek (en anglais).


Et n'oubliez pas que vous pouvez jouer ici jusqu'à samedi

pour gagner 2 livres en anglais: "One day" et "Leaving the World"!

Commenter cet article

My discoveries 14/04/2012 19:51

Bienvenue ici Minimallory, et merci pour ton message! En effet cette histoire est pour le moins étrange, et je comprends que tout le monde n'y soit pas sensible...

minimallory 13/04/2012 14:23

Je l'ai vu la semaine derniere et je 'ai pas beaucoup aimé. Les acteurs joue vraiment bien mais je trouve cette histoire touchante mais étrange; cela m'a montré que les humains sont capable de choses terrible.

My discoveries 14/03/2011 12:52

Merci beaucoup de revenir me donner ton avis! ;o) C'est vrai que la photo est de toute beauté dans ce film, elle participe d'ailleurs à rendre l'atmosphère aussi triste et mélancolique... Je suis ravie que tu aies passé un bon moment, bonne journée et à très vite!

Bouquetdebamboo 14/03/2011 11:49

Je l'ai vu hier et j'ai adoré ! J'ai d'ailleurs très envie de lire le livre maintenant. J'ai tout aimé, la photographie tout particulièrement. Le film soulève énormément de question, qui restent pour la plupart sans réponse. J'ai vraiment beaucoup aimé.

My discoveries 08/03/2011 21:15

Bienvenue ici Wilyrah! Et merci pour ton avis, qui résume aussi ce que j'ai ressenti devant "Never let me go" ;o)

Wilyrah 08/03/2011 13:18

Le film est magnifique, humain, touchant, profond, délicat. On en ressort très pensif et mélancolique.

My discoveries 28/02/2011 17:06

Bonjour Edith, bienvenue ici! Non, "Never let me go" est tiré d'un roman mais ce n'est pas (encore?) une histoire vraie...

Edith 27/02/2011 19:49

Vous croyez que c'est une vrai histoire?

My discoveries 18/02/2011 18:13

Je comprends qu'on puisse rester perplexe, mais au moins tu as eu l'effet de surprise! Je n'ai lu aucun livre de Kazuo Ishiguro mais vu son succès ils doivent être pas mal ;o)

Faustine 18/02/2011 13:31

Je l'ai vu il y a deux semaines. C'est vrai que je ne m'y attendais pas non plus car je n'avais pas vu la BA avant. Perso, quand le film s'est arrêté, je ne savais vraiment pas où j'étais. Et je ne sais toujours quoi en penser à l'heure où je te parle. Il faudrait que je le lise, je pense que ça me plaira plus.