Miral, de Julian Schnabel

Publié dans Culture – Ciné

Miral, un drame palestinien sorti en France au mois de septembre, est en ce moment à l'affiche en Angleterre (au Watershed au moins jusqu'au 16 décembre, pour les Bristoliens).

miral

Synopsis (source www.allocine.fr): Jérusalem, 1948. Alors qu’elle se rend à son travail, Hind (Hiam Abbas), une jeune femme palestinienne, recueille un groupe d’enfants victimes d’une attaque israélienne. Ainsi naquit l’institut Dar Al Tifel, un pensionnat pour enfants palestiniens.

En 1978, Miral, fillette de 7 ans est conduite par son père Jamal à l’institut après le suicide de sa mère. Les années passent et à 17 ans, Miral (Freida Pinto) se trouve à l’heure des choix : partagée entre la défense de la cause de son peuple par la force, et l’idée, inculquée par Hind, que l’éducation est la seule solution.

Après Le Scaphandre et Le Papillon, Julian Schnabel retrace l’histoire de femmes dont les destinées s’entrelacent sur trois générations, animées par une quête éperdue de justice, d’espoir et de réconciliation dans un monde assombri par les conflits, la fureur et la guerre. Miral est l’une d’elles.

freida_pinto

© Pathé Distribution

Miral, le cinquième film de Julian Schnabel (réalisateur du "Scaphandre et le Papillon"), est tiré du roman autobiographique de Rula Jebreal, journaliste politique née en Israël en 1973. Il est né de la rencontre du réalisateur et de l'écrivaine et a été tourné avec une équipe constituée de Palestiniens et d’Israéliens pour renforcer le côté authentique. Selon le réalisateur: "Sur le plateau, les Juifs et les Arabes ont collaboré sans le moindre problème. C’est parfois en cas de nécessité que l’on trouve les meilleures solutions"".

Mon avis: un film intelligent et émouvant qui nous plonge au coeur du conflit israélo-palestinien. On notera la présence lumineuse de Freida Pinto (l'héroïne de "Slumdog Millionnaire"), qui interprète Miral. 

Voici la bande-annonce: 

Et vous, qu'avez-vous aimé au ciné récemment?


Commenter cet article