Top & Flop #16

Publié dans Tops & Flops

Il y avait bien longtemps que je n'avais pas alimenté cette rubrique! Voici donc le 16e billet de la catégorie "Tops & Flops", qui consiste à vous faire partager deux petites découvertes récentes, une bonne et une moins bonne...


TOP: l'été indien en Angleterre aussi!

Le Royaume-Uni a battu samedi un record de chaleur pour le mois d'octobre avec un pic à 29,9 degrés enregistré à Gravesend, dans le sud-est de l'Angleterre, d'après les services météorologiques britanniques (Met Office). Le record précédent était de 29,4 degrés, le 1er octobre 1985, dans la ville de March dans l'est de l'Angleterre, a précisé à l'AFP un porte-parole du Met Office. Les parcs de Londres étaient bondés tout le week-end (source: lepetitjournal.com).

IMG_0139 blog

Mon avis: je désespérais d'avoir un semblant d'été à Bristol, eh bien il est finalement arrivé... Fin septembre/début octobre, mais mieux vaut tard que jamais! Je peux vous dire que j'ai bien profité de ces deux petites semaines de soleil et de chaleur, avec des pique-niques au parc tous les jours et des verres en terrasse au bord de la piscine. Mais depuis lundi soir, c'est bel et bien fini... On nous annonce même de la neige pour bientôt!

Vous aussi, l'été indien, ça vous a boosté le moral?


FLOP: le suicide des enfants, un phénomène plus fréquent qu'on ne le pense

Un rapport sur le suicide des pré-adolescents (5-12 ans), réalisé par le pédopsychiatre Boris Cyrulnik, a été remis jeudi au gouvernement. Initiée par la secrétaire d'Etat à la jeunesse, Jeannette Bougrab, cette étude lève le voile sur un tabou. "Dans nos sociétés contemporaines, le mal-être concerne tout le monde: enfants, ados, adultes", explique la secrétaire d'Etat au micro de France Inter.

Boris Cyrulnik

Crédit photo: Jean-Jacques Ceccarini/Le Figaro

Pour Boris Cyrulnik, le phénomène du suicide chez les "pré-teens" est "sous-estimé et en augmentation". Selon l'Inserm, 37 enfants et pré-adolescents de 5 à 14 ans se sont donné la mort en 2009. Pourtant, ils seraient en réalité proches d'une centaine. Pour le spécialiste, il faut en effet ajouter aux "suicides évidents", les "accidents non-accidentels". "C’est par exemple l’enfant qui se jette subitement sous les roues d’une voiture. L’entourage attribue ce geste à un moment d’inattention ou à une mauvaise évaluation du danger alors que l’enfant savait très bien ce qu’il faisait", précise-t-il au Parisien. L'enfant "peut écrire une lettre d'adieu mais le plus souvent, le suicide est plus spontané que chez l'adulte. Le très jeune enfant ne cherche d'ailleurs pas à mourir: "Il n’a pas la notion adulte de la mort. Ce qu’il cherche, c’est l’immobilité, le temps que les choses s’arrangent".

Dans son rapport, Boris Cyrulnik établit trois causes du suicide chez les jeunes enfants : biologique, psychologique et social (...). Pour palier ce phénomène, le docteur Cyrulnik propose de rallonger le congé maternité et paternité afin d'éviter les carences sensorielles. Pour les mêmes raisons, les métiers de la petite enfance et les crèches doivent être développés. "Il faut aussi améliorer le sort des enfants abandonnés, faire en sorte qu’ils ne changent pas constamment de bras", ajoute-t-il. Pour ce qui est du système scolaire, le spécialiste préconise la fin de l'orientation précoce et de la notation pour les tout-petits, ainsi que des rythmes scolaires plus adaptés et une lutte contre le harcèlement. Jeannette Bougrab a annoncé vouloir multiplier les "lieux de prise de parole" pour les enfants. La secrétaire d'Etat souhaite intégrer les propositions de ce rapport dans le plan gouvernemental de prévention du suicide (source: lepetitjournal.com).

suicide enfants

Crédit photo: Martin Lee/Rex Featur/Rex/SIPA

Mon avis: on a du mal à comprendre comment on peut vouloir se donner la mort à 5 ou 12 ans, alors qu'on a toute la vie devant soi... Il est donc bon de se pencher sur ce phénomène tabou et j'espère que les mesures qui seront prises porteront leurs fruits. De notre côté, soyons attentifs aux signaux envoyés par les enfants qui ne vont pas bien et prenons-les au sérieux!

Commenter cet article

My discoveries 06/10/2011 18:41

@ thierrys76: c'est vrai qu'on se sent complètement démunis face à ce problème, mais justement c'est bien d'en parler. Bonne soirée Thierry!

@ le-monde-de-lali: oui il faut être vigilant, et prendre au sérieux le mal-être des enfants.
A Bristol aussi, maintenant l'automne est maintenant bien installé...

@ Ines: on voit bien que tu es dans le sud, profites! ;o) Quand je relis mon "top", j'ai du mal à croire que c'était il y a 3 jours à peine...

@ filou49: je reçois chaque jour la newsletter du Petit Journal, qui résume les faits importants à la fois en France et en Angleterre: ça m'aide à me tenir un minimum au courant! ;o)
Je ne suis pas au courant pour les propos de Rufo, mais je me doute bien que ce rapport fait débat.
En effet on a du mal à comprendre comment un si jeune enfant peut penser au suicide, et pourtant...

@ kaeru: c'est clair qu'on vit dans une société individualiste, mais je pense que peu à peu on commence à en voir les limites. La solitude qui se répand, les nombreuses dépressions et suicides en attestent... Cela dit, est-ce que c'était vraiment mieux avant? Difficile de répondre puisqu'on n'était pas là ;o)
Bonne soirée et vivement tes photos d'automne!

@ Aurélie: bien d'accord avec toi! Bonne soirée Aurélie, bisous!

@ yuko: oh merci Yuko! J'avoue que moi aussi j'aime bien ces "Tops & Flops", ça me permet de partager des petites choses qui me marquent!

@ Océane: c'est vrai que moi aussi j'y suis sensible, car c'est à ce moment-là que beaucoup de choses se jouent!
Contrairement à toi j'aurais préféré que l'été indien continue, je suis déjà frigorifiée et je sais que ça va durer de longs mois... Fini les sandwichs au parc le midi, grrr!

@ Mélanie: ahhh la mort, un sujet difficile à appréhender quand on est petit! Enfin heureusement ton fils a l'air d'aimer la vie, comme sa maman ;o)

@ Xtinette: en effet tu as eu de la chance pour ton week-end à Londres! ;o) Cela dit j'ai remarqué qu'il faisait souvent meilleur ici en septembre/octobre qu'en juillet/août...

@ tribulate: c'est intéressant d'avoir ton point de vue, merci! Mais moi Je trouve carrément que l'été est inexistant depuis 5 ans que je vis à Bristol... A part quelques jours de chaleur qu'on peut compter sur les doigts de la main, rien de comparable aux longs mois de soleil qu'on a en France. Ces 2 semaines d'été indien, c'est l'été qu'on attendait... Mieux vaut tard que jamais! ;o)

tribulate 05/10/2011 21:36

c'est vrai que l'été est moins long in UK mais ce qu'il y a de bien c'est que tu es toujours obligé de profiter du moment présent ! ça donne une auttre qualité de vie, les gens sont plus légers...je trouve.

Xtinette 05/10/2011 19:37

Je trouve étonnant qu'il y ait des suicides si jeunes mais puisque ça existe il faut trouver une solution...
Pour l'été indien, je l'ai croisé à Londres en effet !

Mélanie 05/10/2011 13:45

Comme toi j'ai beaucoup de mal à comprendre qu'un enfant puisse penser à la mort, c'est très étrange. Le mine a le raisonnement inverse, la mort lui fait très peur, il ne la comprend pas et voudrait que la vie dure toujours.

Océane 05/10/2011 13:23

Je suis très sensible au mal-être des enfants. je garde en tête l'enfant que j'ai pu être, et loin d'avoir été malheureuse, je sais que parfois on ne peut dire ce qu'on ressent, on est bloqué... Alors j'essaie d'être à l'écoute... Ici, l'été indien a l'air de se terminer, j'avoue c'est pas plus mal, j'aime l'automne aussi, changer un peu fait du bien ^^

yuko 05/10/2011 11:43

Une de tes rubriques que j'affectionne tout partciulièrement ^^ J'aime sa diversité !

Aurélie 05/10/2011 11:24

Le suicide chez l'enfant est un phénomène très inquiétant. On ne pense pas qu'ils puissent avoir envie de mourir et pourtant... cela fait très peur!
Quant à l'été indien, quel bon moment mais trop fugace moment! On aimerait que ça continue encore et encore... bonne journée, des bisous!

kaeru 05/10/2011 08:40

Super article j'ai écouté une interview de Cyrulnik sur le sujet. C'est déjà un bonhomme que j'aime beaucoup. Quand il met la question du progrès de nos société en parallèle avec la notion de bonheur, et surtout de manque de bonheur, en expliquant qu'on ne sait juste plus s'aimer, ses mots me bouleverse.
L'absence de solidarité et d'amour dans nos société contemporaine n'est pas anodin. Difficile d'en parler sans avoir l'air d'être un hippie. Et pourtant....

Heureusement, l'été indien doux et ensoleillé a remontré le moral En tout cas, moi j'en ai profité. Et j'ai plein de chouette photo automnales à poster.

filou49 05/10/2011 07:50

tu suis vachement l'actualité française dis moi...je ne savais pas que le rapport de Cyrulnik était passé " over the channel"... je ne sais pas si tu as aussi assisté à la contre attaque de Marcel Ruffo qui conteste énormément les chiffres données par Cyrulnik et qui le tacle un peu ( en disant que lui au moins, il consulte encore, pas comme son " ami Boris"

ce qui est sur, c'est qu'à Bierre bénite, une ville trés proche de chez moi , une filette de 9 ans s'était suicidée en début d'année, et ca avait fait beaucoup de bruit vu que l'incompréhension est encore + forte que pour un suicide d'ado ou d'adultes

Ines 05/10/2011 07:43

ça fait peur ces chiffres concernant le suicide des enfants...A cet âge là, je pense que les enfants n'ont pas vraiment conscience de la portée de leur acte...d'ou l'importance pour les parents de se montrer vigilants surtout pour les familles monoparentales ou recomposées! En tout cas, un sujet qui fait froid dans le dos! Pour ce qui est de l'été indien, c'est un vrai régal...Ici pour l'instant, la douceur est toujours au programme mais plus pour longtemps parait-il!!!