Les jours rallongent, le soleil recommence à chauffer, alors voilà un petit pêle-mêle printanier! Avec au programme du cinéma, des livres, des spectacles, de la musique, du bien-être et une super adresse de restaurant!

 

Cinéma

 

 

Beaucoup de films me tentaient ces derniers temps au cinéma, mais j'ai dû faire des choix. J'ai trouvé comme Françoise Delbecq, du magazine Elle, que Patients était une belle surprise: "Filmé avec beaucoup de pudeur, de tendresse et d'humilité, le premier long-métrage de Grand Corps Malade se regarde comme une leçon de vie."

 

Après avoir revu Pas mon genre à la télé, j'ai retrouvé avec plaisir le duo Lucas Belvaux / Emilie Dequenne dans Chez Nous : un film à voir dans le contexte actuel, même s'il fait peur...

 

J'ai beaucoup aimé Moonlight, qui a raflé l'Oscar à La La Land, et notamment la dernière scène qui est bouleversante... Par contre je ne vous conseille pas "Chacun sa vie", de Claude Lelouch, dont je ne retiens pas grand-chose à part un défilé de stars dans la région où j'ai grandi...

 

The lost city of Z, La confession... ma liste de films à voir est encore longue. Sans compter le festival Cinélatino (les 20es Rencontres CInémas d'Amérique latine de Toulouse), qui bat son plein dans la ville rose jusqu'au 26 mars! Je profite également de ce billet pour vous recommander Orpheline, vu en novembre au festival les Oeillades d'Albi et qui sort à la fin du mois.

 

Bien-être

 

On parle beaucoup en ce moment des bienfaits de la méditation, que j'ai eu l'occasion de tester sans toutefois la pratiquer régulièrement. Mais connaissez-vous le concept de "mindful eating"? Il s'agit d'utiliser la méditation de pleine conscience pour retrouver une relation saine avec son alimentation. J'ai découvert le mindful-eating lors d'un atelier organisé dans la chouette boutique "upcycling" Slow Concept par la créatrice de la pâtisserie santé nature Klézia et par une diététicienne et psycho-nutritionniste qui est également co-fondatrice de Mindful Cocoon. Ces programmes dispensés à Toulouse et Bordeaux permettent de comprendre ses faims émotionnelles, de savourer chaque bouchée, d'écouter les signaux de son corps et de se reconnecter à ses sensations de faim et de satiété. Une piste qu'il est intéressant d'explorer, en particulier pour celles et ceux qui entretiennent un rapport compliqué avec la nourriture...

 

Sur les conseils de Carine Castet, dont je vous parle régulièrement depuis que je suis ses programmes de yoga, j'ai commencé il y a quelques jours une cure-détox d'aubier du tilleul, un produit 100% naturel qui aide à digérer, drainer et éliminer les toxines. Le but? Purifier l'organisme de tous les déchets accumulés par le corps pendant l'hiver. Autrement dit, c'est un peu le nettoyage de printemps!

 

Et puis ça y est, je me suis inscrite à l'un de ses prochains stages de yoga! Une petite parenthèse qui, j'en suis sûre, me fera le plus grand bien...

 

Livres

 

Hasard ou pas, en ce mois de mars les femmes sont à l'honneur!

 

 

Alors que le tome 2 de Culottées vient de sortir, j'ai emprunté le tome 1 à la bibliothèque. Cette bande dessinée de Pénélope Bagieu est à mettre entre toutes les mains! Il s'agit non seulement d'un très bel objet mais surtout d'une lecture intéressante et inspirante qui met à l'honneur quinze femmes "qui ne font que ce qu'elles veulent" : célèbres ou anonymes, elles ont bravé la pression sociale de leur époque pour inventer leur destin. J'ai hâte de lire la suite!

 

J'ai également été séduite par deux livres courts et intenses qui m'ont été offerts sous forme d'épreuves par les Editions Stock, que je remercie :

 

Ce livre paru le 1er février dernier m'a permis de découvrir l'auteure qui a obtenu le Prix Goncourt en 1996 pour son premier roman, Le Chasseur Zéro. Je me suis laissée embarquer dans l'histoire d'Odile Mourtier, riche héritière qui à la fin de sa vie part à la recherche des descendants de l'enfant des montagnes de l'Atlas qu'avait recueilli son grand-père, officier engagé dans la pacification du Maroc. Une jolie surprise!

 

Je n'ai pas vu le film Dalida de Lisa Azuelos, et j'avoue que je ne connaissais pas bien l'histoire de la chanteuse, mais j'ai été touchée par ce portrait sensible qui nous plonge à la fois dans l'intimité de Dalida et dans celle de la réalisatrice. En travaillant cinq ans sur la vie de cette femme blessée, la fille de Marie Laforêt a constaté que leurs douleurs et leurs joies se rejoignaient et elle a voulu dans cet ouvrage mettre en parallèle leurs expériences respectives. Mais Laissez-moi danser est aussi un livre sur les femmes en général, leurs choix de vie, leurs difficultés, leur désir d'être mère... L'émotion est au rendez-vous, je vous le recommande dès sa parution le 29 mars.

 

Enfin, pour la première fois cette année, j'ai tenté ma chance pour devenir jurée du Prix du Livre Inter. Alors je croise les doigts pour entendre mon nom sur les ondes début avril et pouvoir débattre avec Elisabeth Badinter au mois de juin!

 

Spectacles

 

Cela faisait longtemps que je souhaitais assister à une soirée Live Magazine, ce que j'ai fait le 20 février dernier. Mais Live Magazine, qu'est-ce que c'est? Il s'agit d'un journal vivant pendant lequel des journalistes, des photographes, des dessinateurs, des réalisateurs... se succèdent sur scène pour raconter en mots, en sons et/ou en images une histoire chacun. Chaque récit dure environ 6 minutes et il n'y a ni captation ni replay, il faut être dans la salle pour découvrir les témoignages. Je trouve le concept, importé des Etats-Unis et lancé à Paris en 2014, vraiment enthousiasmant et je suis déjà en train d'oeuvrer pour qu'il y ait bientôt un Live Magazine à Toulouse!

 

Si les pièces de théâtre Maris et femmes et surtout Bella Figura ne m'ont pas enthousiasmées plus que ça, j'ai adoré le spectacle de danse du Béjart Ballet Lausanne à Odyssud. Tout était parfait! Mes prochaines sorties spectacles: Langevin puis le Cirque Infernal!

 

Musique

 

Une fois n'est pas coutume, l'émission "On n'est pas couché" de Laurent Ruquier m'a permis récemment de faire une jolie découverte musicale : Albin de la Simone! Je pénètre petit à petit dans son univers à travers son dernier album, L'un de nous, et en écoutant ses anciens titres puisqu'il s'agit déjà de son 5e album. Ce sont des morceaux qu'il faut écouter attentivement, un peu dans la même veine que Vincent Delerm mais Albin de la Simone me touche davantage. Sa voix est douce, ses textes sont justes, bref le charme opère et je me demande comment j'ai pu passer à côté jusqu'à présent!

 

Restaurant à Toulouse

 

Je cherchais un restaurant gastronomique mais pas forcément étoilé, avec une ambiance à la fois cosy et pas trop guindée, si possible situé dans le centre-ville de Toulouse, pour fêter avec une copine nos anniversaires respectifs. Mon choix s'est porté sur "Les p'tits fayots", où nous avons passé une merveilleuse soirée...

 

Une dizaine de tables sont disposées dans la salle du rez-de chaussée (il y a aussi une cave aménagée au sous-sol) et, grâce à la cuisine ouverte, les convives peuvent voir le chef, Aziz Mokhtari, et son équipe travailler. Deux menus carte blanche sont proposés: quatre temps à 46 euros ou cinq temps à 53 euros. Le menu, le même pour tout le monde, change chaque mois, et on ne le découvre que quand on nous sert!

 

Du premier au dernier plat, le menu en quatre temps nous a enchantées! Chaque assiette est un régal autant pour les yeux que pour les papilles, et la surprise de chaque plat ajoute au plaisir du repas. Nous avons dégusté une émulsion de chou-fleur avec des moules au yuzu, suivie de miettes de tourteau avec du radis noir, de l'orange sanguine et de la pomme, puis de la joue de porc accompagnée de purée, de la canette avec un crumble de navet et un soupçon de chocolat, et enfin une poire pochée avec du caramel au beurre salé et une sauce au café. Je ne saurais dire ce que j'ai préféré tant je me suis régalée!

 

Aux P'tits fayots l'accueil est chaleureux et le service professionnel, la présentation est soignée et les portions idéales, le mélange des saveurs est équilibré et la cuisson parfaite: bref, c'est un sans faute et un énorme coup de coeur!

 

Adresse : "Les p'tits fayots", 8 rue de l'Esquile, 31000 Toulouse
Site internet : www.lesptitsfayots.com
 
Commenter cet article

Fanny 09/05/2017 19:36

Bonjour,

As-tu reçu une réponse à ta candidature pour devenir membre du Jury Prix du Livre Inter ?
En parallèle, je complète ma liste My little Discoveries :)

Bonne journée.

My Little Discoveries 09/05/2017 23:18

Coucou Fanny! Je ne fais malheureusement pas partie des jurés du Prix du Livre Inter, tant pis... J'ai reçu un mail le 3 mai. Tu avais postulé aussi?

Madimado 24/03/2017 13:41

Je note le nom du resto, ça a l'air très sympa !

My Little Discoveries 24/03/2017 14:03

Oh oui, tu m'en diras des nouvelles ;)
Et j'ai oublié de le dire dans l'article mais c'est à deux pas du Capitole.