Avec "Chanson douce", Leïla Slimani a frappé un grand coup en devenant à 35 ans la 12e femme seulement à obtenir le prestigieux Prix Goncourt! Voici ce que j'ai pensé de son 2e roman.

 

Le livre :

 

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.

 

A travers la description du jeune couple et celle du personnage fascinant de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant (source: http://www.gallimard.fr).

 

L'auteur :

 

Leïla Slimani est une journaliste et écrivain franco-marocaine. En 2014, elle publie son premier roman chez Gallimard, "Dans le jardin de l'ogre". Le sujet (l'addiction sexuelle féminine) et l'écriture sont remarqués par la critique et l'ouvrage est proposé pour le Prix de Flore 2014. Son deuxième roman, "Chanson douce", obtient le Prix Goncourt 2016. Leïla Slimani se consacre aujourd'hui principalement à l'écriture (source: http://www.babelio.com).

 

 

Mon avis:

 

"Chanson douce" a été ma dernière lecture de l'année 2016: j'ai attendu que l'effet Goncourt se soie un peu dissipé et je me suis plongée dedans pendant les vacances de Noël.

 

Les premières pages plantent tout de suite le décor : une nounou a tué les deux enfants dont elle avait la garde. Mais l'habileté de Leïla Slimani est d'instaurer, alors que l'on connait dès le départ l'issue fatale, un suspense haletant qui m'a fait tourner les pages frénétiquement. Chapitre après chapitre, on fait connaissance avec Louise, cette nounou idéale, parfaite, celle dont tout le monde rêve en somme, et avec la famille pour laquelle elle travaille. Mais sous cette apparence de femme "bien sous tous rapports", on découvre petit à petit le côté sombre de Louise, ses failles et les blessures qui vont la conduire au drame...

 

Par de nombreux aspects parmi lesquels le sujet, "Chanson douce" m'a fait penser au film "A perdre la raison", de Joachim Lafosse, que j'avais adoré. L'écriture est précise et va droit au but. Je ne lis pas systématiquement les romans qui obtiennent le Prix Goncourt, mais celui-ci m'a tenté dès sa sortie et il ne m'a pas déçue. Il n'est peut-être pas à mettre entre toutes les mains (si vous faites garder vos enfants par une nounou, je peux comprendre que vous n'ayez pas très envie de le lire...) mais c'est un roman prenant que je conseille!

 

---

Je remercie Cultura, grâce à qui j'ai gagné "Chanson douce"

et les 5 autres romans de la sélection 2016 "Talents à découvrir" lors d'un concours !

Commenter cet article
A
J'ai trouvé ce roman remarquablement bien écrit, qui me faisait davantage penser au film "La main sur le berceau" pour le côté nounou psychopathe. C'est vrai aussi qu'on se rapproche du film "A perdre la raison"...
Retrouvez mon billet ici: http://iletait1foisad.over-blog.com/
2016/12/chanson-douce.html
Répondre
M
Bonjour ADM! Je n'ai pas vu "La main sur le berceau", mais je vais lire votre chronique de ce pas ;)
M
Bravo pour ce gain ... pour ma part je n'ai pas été transportée comme tant d'autres justement parce que je connaissais l'issue finale, même si l'écriture est belle et travaillée, les personnages riches psychologiquement.
Répondre
M
Bonjour Manika, et merci pour ton avis plus réservé que le mien!
M
Généralement, j'ai bien aimé ce roman, mais sa fin m'a parue vraiment trop rapide, ce que j'ai trouvé dommage.
Répondre
M
Bonjour Marion! Je comprends ton bémol mais personnellement ça ne m'a pas dérangée, au contraire... J'aime bien quand il reste un peu de mystère et que le lecteur peut imaginer certains pans de l'histoire! ;)
M
Je l'ai dévoré. Très bien écrit, un style percutant. Comme toi, j'ai pensé au film de Joachim Lafosse ...
Répondre
M
Ah ça ne m'étonne pas, encore une fois nous voilà d'accord! ;)
A
Je l'ai vu un peu partout sur les blogs. Cependant je ne suis pas trop romans en ce moment.
On m'a offert " Petit pays", le prix goncourt mais des étudiants. Pas encore ouvert.
Répondre
M
Coucou Aurore! "Petit pays" faisait aussi partie du lot du concours Cultura mais je ne l'ai pas encore lu... J'espère que cette lecture à venir sera à la hauteur de toutes les bonnes critiques qu'on a pu voir!
S
Pas encore lu mais je le ferai, c'est vrai que ce livre a fait couler beaucoup d'encre ! Et puis j'ai beaucoup aimé le film de Joachim Lafosse...
Répondre
M
Ah alors j'espère que tu aimeras aussi!
A bientôt Sophie ;)
L
J'en entends beaucoup de bien, je crois que je vais donc l'ajouter à ma PAL! Merci de ton avis, gros bisous :)
Répondre
M
Ah j'ai hâte d'avoir ton avis!
Bonne lecture et gros bisous ;)
Y
C'est vrai qu'on peut penser, justement, au film A perdre la raison et sa terrible scène finale... Belle journée à toi !
Répondre
M
Oui, sauf qu'ici dès le début on sait comment ça finit!
Bisous Yuko!
D
Merci pour votre avis sur ce livre que je vais bientôt lire.
Travaillant en médiathèque , dès qu'il sera disponible, je m'empresserai de l'emprunter.
Bon début de semaine à vous.
A bientôt
Répondre
M
Ah, quelle chance vous avez de travailler au milieu des livres! ;)
Bonne soirée et à bientôt Domi!