"Deux jours, une nuit": Marion Cotillard chez les frères Dardenne

Publié dans Culture – Ciné

Pour la première fois et malgré une standing ovation de 6mn41 à l'issue de la projection cannoise, un film des frères Dardenne est reparti bredouille de la Croisette. Mon avis sur "Deux jours, une nuit".

"Deux jours, une nuit": Marion Cotillard chez les frères Dardenne

Drame franco-belge de 1h35min (2014) réalisé par Jean-Pierre et Luc Dardenne avec Marion Cotillard, Fabrizio Rongione, Pili Groyne... Sorti le 21 mai 2014.

Synopsis: Sandra, aidée par son mari, n’a qu’un week-end pour aller voir ses collègues et les convaincre de renoncer à leur prime pour qu’elle puisse garder son travail (source allocine.fr).

Voici la bande-annonce:

Le saviez-vous?

  • Le tournage de Deux jours, une nuit a débuté à l'été 2013 à Seraing, une ville francophone de Belgique située dans la province de Liège. D'origine belge, les frères Dardenne ont également constitué un casting aux couleurs de la Belgique : Olivier Gourmet, Christelle Cornil ou encore Catherine Salée.

  • Deux jours, une nuit est le 7ème film consécutif des frères Dardenne sélectionné en compétition au Festival de Cannes. Les cinéastes belges débutent cette série en 1996 avec leur long-métrage La Promesse.

  • A l'instar du titre, le script de Deux jours, une nuit a été écrit en l'espace de seulement six mois, d'octobre 2012 au mois de mars 2013. Les frères Dardenne avaient déjà ce projet en tête, celui de l'exclusion sociale en temps de crise économique, depuis une dizaine d'années.

  • Les frères Dardenne ont rencontré Marion Cotillard en Belgique, alors qu'elle tournait le drame franco-belge De rouille et d'os de Jacques Audiard, long-métrage pour lequel les réalisateurs officiaient comme coproducteurs. Lors de leur rencontre furtive entre deux ascenseurs, Marion Cotillard portait son enfant dans les bras : "En rentrant sur Liège, dans la voiture, nous n’avons cessé de parler d’elle, de son visage, de son regard…"

Source: allocine.fr

"Deux jours, une nuit": Marion Cotillard chez les frères Dardenne

Mon avis:

A l'image de Ken Loach ou Mike Leigh outre-Manche, Jean-Pierre et Luc Dardenne font du cinéma social et engagé. Acteurs non professionnels, longs plans-séquences, style naturaliste... : ça ne plait pas à tout le monde, mais pour ma part il arrive que j'y trouve mon compte. C'est pourquoi je suis allée voir Deux jours, une nuit dès sa sortie, avant même la clôture du Festival de Cannes.

Contrairement à Emilie Dequenne (à l'affiche en ce moment de Pas son genre, que je vous recommande) qui, en 1996, y avait remporté le Prix d'Interprétation Féminine pour Rosetta, il semblerait que Marion Cotillard n'ait pas suffisamment bluffé le Jury pour rafler la statuette cette année. Personnellement je trouve que les frères Dardenne ont vraiment tiré vers le haut cette actrice capable du meilleur (De rouille et d'os) comme du pire (Batman - The Dark Knight Rises)...

En interview je trouve toujours Marion Cotillard un peu étrange, dans son monde, alors que dans Deux jours, une nuit elle campe avec beaucoup de réalisme une jeune femme à la fois forte et fragile. Puisque l'entreprise demande aux employés de choisir entre leur prime et sa réintégration après un arrêt pour dépression, elle va aller les voir un par un pour essayer de les convaincre de voter pour son retour. Soutenue par un mari compréhensif et aimant et une amie fidèle qui la rebooste, Sandra va véritablement renaître au fur et à mesure qu'elle se bat pour conserver son poste.

La crise n'est pas un sujet très glamour et à première vue Deux jours, une nuit est assez banal - d'autant que la même situation revient tout le temps, mais peut-être est-ce pour nous faire ressentir les mêmes moments de découragement que l'héroïne -, mais la dernière scène délivre un message plein d'espoir et donne un sens à son combat.

Par un sourire ou un regard, Marion Cotillard arrive à émouvoir. La vraie réussite du film, c'est qu'elle incarne si bien Sandra qu'on en oublie l'actrice oscarisée...ce qui n'était gagné. Mon petit doigt me dit que l'histoire entre elle et les réalisateurs belges ne fait que commencer!

"Deux jours, une nuit": Marion Cotillard chez les frères Dardenne

---

Et vous, quels sont les films présentés à Cannes que vous avez le plus hâte de voir?

Commenter cet article

Adeline 29/09/2014 11:26

Bonjour,

Nous l'avons vu hier et, effectivement, je la trouve bluffante dans ce rôle.
Bises

My Little Discoveries 29/09/2014 20:23

Chouette, merci pour ton message et grosses bises!

Aurore 27/05/2014 00:03

Tu touches le pourquoi du comment, j'ai aimé cette actrice, mais comme beaucoup elle m'a agacée. Pourtant je l'ai aimée dans de rouille et d'os. Filou a été convaincu, ta critique me donne envie de laisser une chance à cette fresque sociale Je verrai, si j'ai le temps, l'envie ...

My Little Discoveries 27/05/2014 22:41

Je pense en effet qu'il faut être dans "l'état d'esprit qui va bien" pour apprécier ce film à sa juste valeur... Certains risquent de s'ennuyer ferme! ;)

1001 découvertes d'une chti 26/05/2014 23:14

J'adore Marion Cotillard, c'est L'ACTRICE francaise !! mais ce film me tente pas vraiment...

My Little Discoveries 27/05/2014 22:39

Une vraie fan! ;)

filou49 26/05/2014 22:53

Je te sens avec quelques réserves sur ce film, je n'en aurais aucune pour ma part, j'avais toujours des reproches plus ou moins importants à faire au cinéma des Dardenne, là ce 2 jours une nuit que j'ai vu en avant première mais toujours pas chroniqué m'a fait l'effet d'un choc total du début à la fin... et Marion Cottilard est effectivement exceptionnelle ( mais elle l'était aussi dans the immigrant, autre grand film oublié de cannes mais l'an passé) mais l'acteur qui joue son mari l'est tout autant... une claque pour moi qui me donne envie de revoir d'autres films de ces cinéastes vu il y a longtemps...bonne fin de soirée à toi!!

My Little Discoveries 27/05/2014 22:39

Tu sens bien, j'ai bien aimé la fin mais je n'ai pas trouvé le film en lui-même palpitant...
"The immigrant" n'était pas mal mais ne m'avait pas beaucoup marqué, la preuve je n'en avais pas parlé sur le blog. Mais je crois me souvenir que tu avais beaucoup aimé!!
Pour ma part j'aimerais bien voir "Rosetta" (j'adore Emilie Dequenne) et pourquoi pas "L'enfant" car je ne les ai jamais vus et ils ont eu en plus la Palme d'Or. Je lirai ta chronique attentivement en tout cas, à bientôt Filou! ;)

le journal de chrys 26/05/2014 21:03

Bien envie de la voir...

My Little Discoveries 27/05/2014 22:35

Je serais curieuse d'avoir ton avis ;)

lalydo 26/05/2014 18:58

J'avoue ne pas du tout avoir suivi le Festival de Cannes, je découvre donc ce film qui pourrait me tenter.
Merci pour cette découverte, bonne semaine et gros bisous!

My Little Discoveries 27/05/2014 22:35

Ah moi je l'ai plutôt pas mal suivi cette année, je suis contente ;)
Gros bisous et à très vite!

clem 26/05/2014 18:54

Je viens de reprendre mon blog.
J'ai programmé plusieurs articles dont un sur ce film.

My Little Discoveries 27/05/2014 22:34

"Welcome back" alors! ;)

Valou076 26/05/2014 10:55

C'est une actrice que le trouve très juste, le plus souvent dans ses films. Elle m'a époustouflé dans De rouille et d'os, par exemple, et j'avais aimé sa prestation dans un de ses films récents, avec Joachim Phoenix et dont le titre m'échappe.
J'hésitais entre ce film et "Map to the stars", hier soir, et je regrette de ne pas avoir choisi celui-là, finalement ! (Cronenberg n'est vraiment pas fait pour moi !)

My Little Discoveries 27/05/2014 22:32

Oui, moi aussi je l'ai trouvée sublime dans "De rouille et d'os", et pas mal c'est vrai dans "The immigrant" (le film que tu cherchais ;) ). Sinon merci pour ton avis sur "Map to the stars", que je ne pensais pas aller voir de toute façon!