En ce jour de Saint-Valentin, j'ai choisi de vous parler d'une jolie lettre d'amour: "La Lettre à Helga", de l'islandais Bergsveinn Birgisson.

Présentation de l'éditeur:

"La lettre à Helga", de Bergsveinn Birgisson: une jolie lettre d'amour!

"Mon neveu Marteinn est venu me chercher à la maison de retraite. Je vais passer le plus clair de l'été dans une chambre avec vue plongeante sur la ferme que vous habitiez jadis, Hallgrimur et toi". C'est ainsi que Bjarni Gíslason de Kolkustadir commence sa réponse - combien tardive - à sa chère Helga, la seule femme qu'il aima, aussi brièvement qu'ardemment, du temps de sa jeunesse. Et c'est tout un monde qui se ravive : entre son élevage de moutons, les pêches solitaires, et sa charge de contrôleur cantonal du foin dans ces rudes espaces que l'hiver scelle sous la glace, on découvre l'âpre existence qui fut la sienne tout au long d'un monologue saisissant de vigueur. Car Bjarni Gislason de Kolkustadir est un homme simple, taillé dans la lave pétrifiée de sa terre d'Islande, soumis aux superstitions et tout irrigué de poésie, d'attention émerveillée à la nature sauvage. Ce beau et puissant roman se lit d'une traite, tant on est troublé par l'étrange confession amoureuse d'un éleveur de brebis islandais, d'un homme qui s'est lui-même spolié de l'amour de sa vie (source: www.amazon.fr).

L'auteur:

Bergsveinn Birgisson est né en 1971. Titulaire d'un doctorat en littérature médiévale scandinave, il porte la mémoire des histoires que lui racontait son grand-père, lui-même éleveur et pêcheur dans le nord-ouest de l'Islande (source: www.babelio.com).

"La lettre à Helga", de Bergsveinn Birgisson: une jolie lettre d'amour!

Mon avis:

La lettre à Helga est le 2e roman que j'avais demandé dans le cadre des Matchs de la Rentrée Littéraire 2013, mais je ne l'ai lu que récemment.

J'aurais creusé un fossé pour toi. Le même fossé toute ma vie, pour le combler à nouveau. J'aurais traversé la lande dans les deux sens, jour après jour, à en user deux paires de chaussons en peau de poisson, rien que dans l'espoir de pouvoir te toucher du doigt. J'aurais mangé du savon pour toi si tu me l'avais demandé. Mais renoncer à moi-même, à la campagne et au travail de la terre auquel je m'identifiais, ça, je ne pouvais pas.

"La lettre à Helga", de Bergsveinn Birgisson: une jolie lettre d'amour!

Le narrateur est attendrissant quand il parle de la ville et de la campagne, il est plein de bon sens et on sent que c'est un bon et honnête homme. Je trouve ça beau que même pour l'amour d'une femme, il ne veuille pas renoncer à ce qu'il est. Il sait combien sa terre est importante pour lui et combien il se sentirait coupable s'il l'abandonnait.

Ce joli texte, court et dépaysant, est jalonné de poèmes ou de chants populaires. Pendant la lecture défilaient dans ma tête les paysages de la péninsule Snaefellsnes traversés lors de mon voyage en Islande. Mais je ne l'ai pas lu d'une traite car il n'y a pas de suspense, à vrai dire je me suis même un peu ennuyée pendant les trois quarts du livre...

Je ne sais pas si c'est parce que ce sont deux livres islandais mais je pourrais reprendre ma critique de L'embellie pour décrire La lettre à Helga: "Le ton est assez détaché, il y a beaucoup de distance (...). A vrai dire je m'attendais à plus d'émotion et de chaleur (...)." Heureusement la fin m'a touchée et m'a plu, car c'est à ce moment-là que le livre prend toute sa force et tout son sens: dans les dernières pages apparait un souffle qui je trouve manquait un peu auparavant. On aimerait aussi avoir le point de vue d'Helga, mais ça ne sera pas le cas...

Voilà donc un livre original, particulier, qui ne plaira pas à tout le monde et surtout pas aux amateurs d'action ou de suspense. En revanche, il fera sans doute passer un bon moment aux rêveurs, aux amateurs de poésie...et aux amoureux!

---

Et vous, quel roman d'amour conseillez-vous pour la Saint-Valentin?

Commenter cet article
K
Décidément les Islandais... ;) Par conte, je te jure que le ton du narrateur n'est pas détaché et ennuyeux dans Betty d'Indridason, dont je parlais cette semaine sur le blog!
Répondre
K
Je ne l'ai pas trouvé renversant honnêtement. Je le déconseille pas, mais ne le recommande pas chaudement ;).
M
Du coup là je suis moins tentée!
K
:) Par contre j'ai retrouvé ce côté détaché chez la Finlandaise Rosa Liksom et son roman Compartiment N 6
M
Bon ça va, je tenterai sûrement alors! ;)
Merci pour le conseil et gros bisous!
V
l'écriture des Islandais est décidément très posée, très spéciale !
Répondre
M
Oui, c'est vraiment particulier!
L
Et toujours ce très joli livre dont j'entends parler sur tous les blogs et que je n'ai eu le temps de lire qu'en diagonale pour l'instant... (mais même la lecture en diagonale m'a touchée, c'est dire ^^)
Pour la Saint Valentin, je suis très fan de relectures telles "Pride & Prejudice" sinon. Des grands classiques dans lesquels beaucoup de nous se reconnaissent. Darcy hein !
Répondre
M
C'est vrai que ce livre a beaucoup fait parler.
Shame on me, j'avoue que je ne lis pas beaucoup de classiques!
I
Je n'ai entendu que du bien concernant ce roman, il est déjà sur ma liste...

Quand à mon roman d'amour favori, c'est L'insoutenable legereté de l'être de Kundera.
Découvert étudiante, il m'arrive réguliérement de le relire ...
Répondre
M
J'ai hâte d'avoir ton avis! ;)
Et merci de parler de Kundera, je n'ai lu qu'un roman de lui il y a très longtemps et je l'avais adoré! Ca serait donc une bonne idée à l'occasion de me plonger dans "L'insoutenable légèreté de l'être "...
V
Je ne connaissais pas l'auteur mais c'est vraiment sympa ! Merci pour le partage
Répondre
M
Bienvenue ici VoyageAvecNous et merci pour ton message!
L
Comme tu le sais pour ma part je n'ai pas aimé, notamment à cause de certains passages que j'ai trouvé un peu "cru"
Répondre
M
Oui, je comprends que ça ait pu te déplaire même si moi ça ne m'a pas gênée...
Bon week-end Lali!
L
Visiblement ce livre fait l'unanimité. C'est rare !
Répondre
M
Je suis quand même assez étonnée car même si ce roman a des qualités, ce n'est pas un coup de coeur pour moi et je pense qu'il y un large public auquel il ne plaira pas... Bon week-end Lydie!
F
ah c'est marrant on parle du même livre le même jour:o) en même temps de très beaux livres romantiques dans l'actualité littéraire, il y en pas forcément plhétore...moi personnellement j'ai énormément aimé ce livre dont je redoutais justement la froideur et l'austérité...or je trouve que le narrateur se met vraiment à nu pour un paysan éloigné des choses de l'amour a priori et cette émotion à fleur de peau m'a vraiment ému, il faut dire que l'écriture est vraiment très belle...bonne journée à toi!!
Répondre
M
Eh oui, c'était un bon sujet pour la St-Valentin!
J'ai vu que tu as été vraiment subjugué par ce livre, moi entre celui-ci et "L'embellie" je commence à penser que la littérature islandaise est un peu froide quand même, même si certains passages sont de toute beauté ;)
L
Je vois que tu es moins emballée que moi mais c'est chouette de confronter nos avis!
Bon vendredi, gros bisous!
Répondre
M
Oui, pour une fois on n'est pas d'accord à 100% sur une lecture, j'avoue que je me suis un peu ennuyée!
Bon week-end et gros bisous!
Y
Je suis beaucoup moins enthousiaste que toi sur ce roman... je l'ai trouvé au final assez peu poétique :)
Répondre
M
Je ne suis pas si enthousiaste que ça si tu lis bien, mais heureusement j'ai trouvé que la fin rattrapait le coup! ;)