"Le Majordome", le film qui a fait pleurer Obama...

Publié dans Culture – Ciné

Alors que les Etats-Unis viennent de célébrer le 50e anniversaire du célèbre discours "I have a dream" de Martin Luther King, "Le Majordome" remet le thème de la discrimination raciale sur le devant de la scène en retraçant 50 ans d'histoire américaine à l'époque de l'accession à l'égalité entre Blancs et Noirs.

"Le Majordome", le film qui a fait pleurer Obama...

Drame américain de 2h12min (2013) réalisé par Lee Daniels avec Forest Whitaker, Oprah Winfrey, Lenny Kravitz... Sorti le 11 septembre 2013.

Synopsis: Le jeune Cecil Gaines, en quête d'un avenir meilleur, fuit, en 1926, le Sud des États-Unis, en proie à la tyrannie ségrégationniste. Tout en devenant un homme, il acquiert les compétences inestimables qui lui permettent d’atteindre une fonction très convoitée : majordome de la Maison-Blanche. C'est là que Cecil devient, durant sept présidences, un témoin privilégié de son temps et des tractations qui ont lieu au sein du Bureau Ovale.
À la maison, sa femme, Gloria, élève leurs deux fils, et la famille jouit d'une existence confortable grâce au poste de Cecil. Pourtant, son engagement suscite des tensions dans son couple : Gloria s'éloigne de lui et les disputes avec l'un de ses fils, particulièrement anticonformiste, sont incessantes.
À travers le regard de Cecil Gaines, le film retrace l'évolution de la vie politique américaine et des relations entre communautés. De l'assassinat du président Kennedy et de Martin Luther King au mouvement des "Black Panthers", de la guerre du Vietnam au scandale du Watergate, Cecil vit ces événements de l'intérieur, mais aussi en père de famille… (source allocine.fr).

Voici la bande-annonce:

Le saviez-vous?

  • C'est à partir d'entretiens réalisés par le journaliste Will Haygood du Washington Post que le scénariste Danny Strong a écrit l'histoire du Majordome. A l'approche de l'élection de Barack Obama à la présidence, Haygood avait recherché un Afro-Américain ayant travaillé à la Maison Blanche pour témoigner de la période des mouvements du droit civique aux Etats-Unis. Il est tombé sur Eugene Allen, majordome de huit présidents entre les années 50 et 80, qui a servi de base au personnage de Cecil Gaines interprété par Forest Whitaker.

  • Depuis 1998, Oprah Winfrey n’a pas joué au cinéma un autre rôle que le sien. Elle partageait alors l’affiche du film d’horreur de Jonathan Demme, Beloved, avec Danny Glover. Elle change cette fois de registre avec Le Majordome dans lequel elle interprète Gloria Gaines, l’épouse de Forest Whitaker. La productrice milliardaire a débuté sa carrière d’actrice en 1985 dans La Couleur pourpre de Steven Spielberg, un rôle qui lui a valu une nomination aux Oscars.

"Le Majordome", le film qui a fait pleurer Obama...
  • Grand défenseur de la cause inhérente à la communauté afro-américaine à travers ses films, le réalisateur Lee Daniels a particulièrement tenu à faire partie du projet, poussé par son ancienne productrice de Precious (2009), Laura Ziskin. Il explique: "Ce film permet de réfléchir à ce que la communauté noire a vécu, au cours des 50 dernières années, afin que des gens comme moi puissent obtenir le droit de vote. Cela transcende la division entre Noirs et Blancs, et j'y tenais, car au-delà du mouvement des droits civiques, le film parle des rapports entre un père et son fils. Le Majordome transcende le conflit entre communautés et dépasse même la seule histoire américaine : c'est un récit universel."

  • Selon le réalisateur Lee Daniels, Forest Whitaker est un acteur très accommodant et ce bien que le comédien ait été oscarisé pour Le Dernier roi d'Ecosse (2006). Daniels se justifie, "Je ne connais pas beaucoup d'acteurs oscarisés qui sont prêts à venir passer une audition. En outre, il faisait exactement ce que je lui demandais. (...) La plupart des acteurs ne se rendent pas compte qu'ils doivent se "soumettre" au réalisateur, et c'est un don très rare."

Source: allocine.fr

"Le Majordome", le film qui a fait pleurer Obama...

Mon avis:

Ayant lu du bon et du moins bon sur ce long-métrage de Lee Daniels - dont je n'ai vu ni Precious ni Paperboy - j'ai mis quelques semaines à me décider à aller voir Le Majordome, mais je me suis finalement laissée convaincre par ma soeur dont l'enthousiasme a été communicatif.

Sur la forme, le film est conforme à ce à quoi je m'attendais: long, un peu plat, et j'ai trouvé dommage que les différents présidents soient à peine esquissés et toujours représentés de manière positive puisque vus dans l'intimité.

En revanche, j'ai bien aimé l'opposition entre les façons qu'ont respectivement le père et le fils de mener finalement le même combat contre les discriminations: en agissant de l'intérieur, de façon tactique, pour le premier, et frontalement pour le second. Les deux hommes, en conflit permanent, nous font ainsi réfléchir sur la question de l'engagement.

Ce film montre qu’il existe différentes manières de mener un combat pour la justice sociale. Mon fils est très actif dans ce mouvement, il se bat pour les droits sociaux. Mon personnage, Cecil, décide que ce n’est pas ce que lui doit faire, ce n’est pas le chemin qu’il doit prendre à ce moment-là de sa vie. Martin Luther King appelerait ça “la gradualité”. Et je décide de prendre une autre position que celle de mon fils.

Forest Whitaker

"Le Majordome", le film qui a fait pleurer Obama...

Cette grande fresque humaniste nous montre un homme aux prises avec l'Histoire et celle de sa famille, mais toute l'émotion ressentie par le spectateur est concentrée dans la relation père-fils, ce qui est dommage. Malgré son casting prestigieux et le fait qu'il soit considéré comme le candidat le plus sérieux pour les prochains Oscars, Le Majordome ne m'a donc pas marquée outre mesure.

Cela dit, je suis contente de l'avoir vu car ce film a le mérite de nous rappeler certaines choses (par exemple que des Blancs sont morts dans les rues aux côtés des Noirs dont ils défendaient les droits) et nous permet de mesurer le chemin parcouru jusqu'à l'élection de Barack Obama. Ce dernier a d'ailleurs déclaré avoir été "ému aux larmes" par le film de Lee Daniels...

Et vous, avez-vous vu "Le Majordome"?

Commenter cet article

Valou076 28/10/2013 22:50

Je l'ai vu ! et j'ai été prise par cette fresque historique, également pour l'évolution des mentalités, l'arrivée des droits civiques, et la lutte entre le père et son fils... je trouve Forest Whitaker assez exceptionnel à chacun de ses films, il me scie les pattes ! ;-)

My Little Discoveries 29/10/2013 08:29

Oui, c'est un grand acteur!
C'est chouette que tu aies aimé, bisous Valou!

Livy 28/10/2013 18:03

Chouette, j'apprends plein de choses en lisant ton article. Et cela me fait voir le film sous un angle nouveau (et très positif) car je l'ai trouvé franchement trop lisse quoique réussi. Mention spéciale pour l'acteur qui joue Lafayette dans "True Blood" et qui est méconnaissable et super convaincant en Martin Luther King !

My Little Discoveries 28/10/2013 18:12

Oh c'est gentil, merci pour ton message Liy! ;)
Je n'ai jamais vu "True Blood", mais j'ai trouvé tous les acteurs excellents!

filou49 24/10/2013 22:07

Bon pour ce film là je t'avouerai que j'ai eu les memes craintes que toi avant de le voir, celui d'avoir à faire à un film académique, attendu comme les américains savent bien nous les faire...et je n'ai pas eu de soeur qui m'a fait changer d'avis pour la bonne raison que ma soeur ne va jamais au ciné...c'est d'ailleurs amusant, mon frère et ma soeur n'aiment pas le ciné.... je ne sais pas trop pourquoi je suis le seul de la famille à avoir choper le virus faudrait que je développe un jour...:o) bonne soirée mydiscoveries!!!

My Little Discoveries 25/10/2013 08:48

Ahaha, tu m'as bien fait rire! Mais en effet ça mériterait de creuser ;)
Bonne journée Filou!

Océane 23/10/2013 22:10

J'ai vu et adoré la bande annonce, je pense le voir très vite, même si je crains l'apologie des belles et grandes valeurs américaines malgré tout :)

My Little Discoveries 23/10/2013 22:12

Oui fais vite alors, car il commence à disparaitre des salles...
Bon film Océane! ;)

potzina 23/10/2013 18:20

Non je ne l'ai pas vu, je craignais un film trop "américain" dans le mauvais sens du terme avec son cortège de bons sentiments et de patriotisme dégoulinant. Et puis les 2 h 15 du film m'ont refroidie : entre la durée du films plus les pubs et les bandes-annonces, ça faisait un nouvel après-midi de sucré.
Ton avis m'encourage à attendre la sortie du film en DVD :)
Bonne soirée My Little Discoveries !

My Little Discoveries 23/10/2013 18:22

Je pensais la même chose et puis je me suis laissée convaincre... Je ne regrette pas, mais le film sera aussi bien en DVD! ;)
Très bonne soirée Potzina!

Soeurette 23/10/2013 17:52

ah,voilà donc ton avis sur ce film!:-) perso, un éventuel focus sur les présidents ne m'a pas manqué. Finalement, je crois que ce qui m'a le plus bouleversé avec ce film, c'est qu'il m'a rappelé combien ma génération n'est pas si éloignée dans de le temps de celles qui ont connu une telle discrimination et toutes ces violences...ça me remet les choses en perspective!Et j'avais aussi beaucoup aimé Precious; je dois aimer sa façon de traiter les sujets sociaux...

My Little Discoveries 23/10/2013 17:58

Oui ce film fait réfléchir, et malgré mes réserves je te remercie de me l'avoir conseillé!
Je n'ai pas vu Precious, mais je me souviens qu'il m'avait tenté lors de sa sortie ;)

Fanny 23/10/2013 16:29

Je suis bien d'accord avec toi, j'ai trouvé ce film utile pour sa dimension historique, mais très classique sur la forme. Il ne m'a pas bouleversée. Sur le même thème, j'avais préféré la couleur des sentiments

My Little Discoveries 23/10/2013 17:18

Merci pour ton message Fanny! J'ai lu le roman mais je n'ai pas vu le film, j'y penserai à l'occasion! ;)

Lilou 23/10/2013 15:20

Je ne l'ai pas vu non, sa durée me rebute un peu. Je l'achèterai sûrement en DVD par contre parce que je pense que c'est un film à voir et à avoir.
Merci pour les anecdotes, c'est toujours sympa de connaître un peu des coulisse d'un film ;)

My Little Discoveries 23/10/2013 15:23

Merci pour ton message Lilou, c'est vrai que le film est long mais il y a beaucoup à dire ;)

working mum 23/10/2013 12:54

pas vu mais ça me fait penser à "la couleur des sentiments" que j'ai lu il y a qqes mois... un truc de dingue... je conseille! pas encore vu l'adaptation au ciné mais bientot!, ce genre d'histoire bien que plutot plate font quand même hisser nos poils!

My Little Discoveries 23/10/2013 13:08

Comme toi j'avais adoré "La couleur des sentiments" (j'en parlais ici: http://www.mylittlediscoveries.com/article-quot-the-help-quot-quot-la-couleur-sentiments-quot-livre-succes-merite-118156684.html), et en effet ce film m'a fait penser au roman puisqu'il aborde le même thème.
Tu as tout à fait raison dans le sens où, même plat et formel, le film fait réagir...et réfléchir ;)

Aurore 23/10/2013 12:44

Je suis assez d'accord avec toi c'est long et plat, et pas marquant. Obama est une taffiole ahaha ( pardon la NSA). Nan, sérieusement, je ne suis pas du tout convaincue, surtout quand tu sais que bcp de choses relève de la fiction ( notamment l'engagement du fils dans le combat politique).

My Little Discoveries 23/10/2013 13:05

J'ai vu sur ton blog que la partie fiction t'avait beaucoup gênée... Pour ma part ça ne me dérange pas que la vraie histoire ne soit pas respectée, tant que c'est dit clairement. Sans l'engagement politique du fils, le film serait bien moins fort!