Le doux et triste ronron de "La vie domestique"

Publié dans Culture – Ciné

Parmi tous les films qui me tentent en ce moment au cinéma - et ils sont nombreux - j'ai commencé par aller voir "La vie domestique". Un joli portrait de femmes piégées dans un confort matériel, avec dans le rôle-titre l'impeccable Emmanuelle Devos.

Le doux et triste ronron de "La vie domestique"

Drame français de 1h33min (2013) réalisé par Isabelle Czajka avec Emmanuelle Devos, Julie Ferrier, Natacha Régnier, Helena Noguerra, Laurent Poitrenaux... Sortie le 2 octobre 2013.

Synopsis: Juliette n’était pas sûre de vouloir venir habiter dans cette banlieue résidentielle de la région parisienne. Les femmes ici ont toutes la quarantaine, des enfants à élever, des maisons à entretenir et des maris qui rentrent tard le soir.
Elle est maintenant certaine de ne pas vouloir devenir comme elles.
Aujourd’hui, Juliette attend une réponse pour un poste important dans une maison d’édition. Un poste qui forcément changerait sa vie de tous les jours (source allocine.fr).

Voici la bande-annonce:

Le saviez-vous?

  • Selon Isabelle Czajka, La vie domestique est un concept bien précis : "Ce n’est pas la vie amoureuse, ce n’est pas la vie conjugale, ce n’est pas la vie familiale, c’est la vie domestique, c’est à-dire comment justement les femmes finalement endossent de façon insidieuse, sournoise, sans qu’on les y oblige forcément, toutes ces petites choses du quotidien, ces choses qui sont à faire. Les femmes deviennent alors leur propre bourreau."

  • Afin d’illustrer au mieux le quotidien de ses personnages, la réalisatrice a décidé de les faire évoluer sur un seul et même jour : "Pour moi narrativement, du point de vue domestique, une journée c’était parfait". C’est un parti pris mais également un clin d’œil à Mrs Dalloway, le célèbre roman de Virginia Woolf.

Le doux et triste ronron de "La vie domestique"
  • Juliette (Emmanuelle Devos) est un personnage difficile à incarner car complet. C’est à la fois "une mère de famille, une amie, une amante et une femme cultivée". Il fallait donc trouver une actrice capable de jouer tous ces rôles à la fois : "Emmanuelle est sensuelle, c’est une femme qui "garde » tout, c’est-à-dire qui est capable d’incarner tous ces registres-là", confie la cinéaste.

  • Autour de l’héroïne ici fédératrice gravitent des femmes différentes en bien des points. Que ce soit au niveau de l’âge, de la classe sociale, de la situation personnelle ou de la personnalité, ce groupe de femmes est à première vue assurément hétérogène. Il est pourtant soudé par la même vie domestique qui emprisonne les personnages. La situation de la femme est d’ailleurs selon la réalisatrice comparable à une classe sociale, dans la mesure où il est difficile de s’en extirper. Pour Isabelle Czajka, les femmes se retrouvent parfois sans même s’en rendre compte, piégées dans un confort matériel.

Source: allocine.fr

Le doux et triste ronron de "La vie domestique"

Mon avis:

Le doux et triste ronron de "La vie domestique"

Le roman qui a inspiré ce film (Arlington Park, de Rachel Cusk), est l'un des premiers que j'ai commencé à lire en arrivant en Angleterre...mais l'ayant trouvé très ennuyeux, je l'avais vite abandonné! Heureusement il en est allé autrement du film, que j'ai pris plaisir à regarder jusqu'au bout.

Emmanuelle Devos est parfaite en "desperate housewife" qui, malgré ses rêves de jeunesse, son parcours et ses ambitions de trouver du travail dans l'édition, se retrouve an banlieue parisienne à devoir gérer la maison, les deux enfants et les dîners entre voisins pendant que son mari travaille au lycée voisin.

Dîners au cours desquels, dès la première scène qui plante le décor, les femmes sont victimes d'un machisme ordinaire absolument odieux... Qu'elles supportent pourtant. Juliette (Emmanuelle Devos) est entourée de victimes consentantes: que ce soit Betty (Julie Ferrier, très convaincante dans un registre plus sérieux qu'à l'accoutumée), Marianne (Natacha Regnier) ou Ines (Helena Noguerra), aucune de ses voisines ne se rebiffe vraiment. Pour soigner les apparences, pour faire croire qu'elles sont épanouies dans cette vie-là...ou peut-être même parce qu'elles ont fini par se convaincre que la situation leur convient.

De par les thèmes abordés, La vie domestique m'a fait penser à Revolutionary Road (Les noces rebelles), qui m'avait totalement bouleversée et qui figure parmi mes films préférés. Cependant ce dernier allait beaucoup plus loin.

Je retiendrai de La vie domestique une scène trop courte avec Marie-Christine Barrault (qui joue la mère de Juliette), une petite musique lancinante et le doux ronron de la vie domestique. Une triste routine dans laquelle les femmes ne tiennent pas le plus beau rôle...contrairement au film!

Et vous, qu'avez-vous vu au ciné récemment?

Commenter cet article

Madame Tassanie 18/10/2013 12:24

Je veux le voir grâce à toi !!!

My Little Discoveries 18/10/2013 14:06

Bienvenue ici Mme Tassanie!
Ah oui? Alors j'espère qu'il te plaira ;)

filou49 18/10/2013 00:10

j'ai vu le film aussi presque à sa sortie mais je ne l'ai pas encore chroniqué, j'ai prévu de le faire dans un billet où je parlerais de ce penchant du cinéma français- que j'aime pourtant beaucoup- à rester coller au quotidien..:o) bref, tu l'auras compris, je n'ai pas été transporté par ce film qui reste un peu trop au ras du bitume pour moi... et puis en tant que représentant du sexe dit fort, j'ai été un peu géné par l'image des hommes, tous assez odieux et machos en diable...seul Laurent Poitrenaud, déjà formidable dans au bout du conte a quelque chose à jouer, les autres sont réduits à des pantins...enfin bon je développerais cela dans mon billet :o) bonne fin de semaine à toi miss

My Little Discoveries 18/10/2013 08:40

Comme je le dis aussi en conclusion, c'est sûr que dans ce film les hommes n'ont pas le beau rôle (mais en effet Laurent Poitrenaud est très convaincant).
Je suis d'accord avec toi quand tu dis que le cinéma français colle beaucoup au quotidien, ce film en est une parfaite illustration. Mais en général j'aime ça, et puis il n'y a pas que le cinéma français! ;)
Sinon il est évident que "La vie domestique" ne fait pas partie de ces films qui transportent... Mais il a d'autres qualités.
Bonne journée Filou!

nini 17/10/2013 20:22

Merci pour cette critique.

My Little Discoveries 17/10/2013 22:41

De rien, merci pour ta visite Nini! ;)

Neurones en éventail 16/10/2013 21:29

oula, ça fait trop longtemps que je n'ai pas mis les pieds dans un ciné...du coup me souvient plus

My Little Discoveries 17/10/2013 22:40

Ah ok, vive les soirées DVD! ;)

Neurones en éventail 17/10/2013 22:06

oh oui, depuis que ma fille à 9 mois nous ne sommes pas allés au ciné, sachant qu'avant j'étais l'accouchement j'étais alitée, nous n'y sommes pas allé non plus !!! lol
on se rattrapera !!!

My Little Discoveries 16/10/2013 21:39

A ce point-là? ;)

lalydo 16/10/2013 21:18

Finalement, même en 2013, ce film reste d'actualité. Espérons que les mentalités évolueront... un jour, peut-êttre...
Bisous

My Little Discoveries 16/10/2013 21:38

En effet, ça fait réfléchir... Gros bisous!

Livy 16/10/2013 21:02

Ils sont nombreux les films à nous tenter en ce moment ;)
L'automne m'a séduite avec le nouveau Woody Allen, le dernier Ozon, et le très réussi "Alabama Monroe" notamment.
Celui là, pourquoi pas. N'ayant pas lu le livre, je pourrai ainsi y aller sans arrière-pensées et c'est parfois mieux car sinon, je suis très très critique. De plus, j'apprécie souvent le jeu d'actrice d'Emmanuelle Devos qui est atypique et recherché. Histoire à suivre donc !

My Little Discoveries 16/10/2013 21:18

Oui, et puis je crois que tu n'as pas encore vu "La vie d'Adèle"! ;)
Je n'aime pas toujours les films dans lesquels joue Emmanuelle Devos (voir par exemple ici: http://ick.li/Io0Vvj), mais dans "La vie domestique" elle est parfaite!

Mlle Coquelicot 16/10/2013 19:15

J'entends pas mal parler de ce film et c'est vrai que sur le papier, j'ai bien envie d'aller le voir ... Seulement, j'ai un peu peur que l'histoire soit ennuyeuse ...Il est à l'affiche aux côtés d'autres films bien tentants aussi... A voir ! :)

My Little Discoveries 16/10/2013 21:15

En effet il y a beaucoup de films intéressants ả l'affiche en ce moment! Mais si tu n'aimes pas trop les films lents, je pense que tu devrais en privilégier un autre ;)

Lisbei 16/10/2013 14:56

Coucou !
Tu me tentes avec ce film, en plus, c'est drôle, je parlais justement de cet enfermement des femmes dans un rôle avec une amie sur un autre blog ... et j'adore Emmanuel Devos !

My Little Discoveries 16/10/2013 21:13

En effet, c'est un signe (enfin deux!) pour te faire aller voir ce film! ;)

céline 16/10/2013 13:19

Même s'il révèle une souffrance profonde, j'ai trouvé que la langueur du film le desservait malheureusement...

My Little Discoveries 16/10/2013 21:12

Je comprends ton point de vue, mais pour ma part j'ai trouvé que le rythme du film était tout à fait adapté au propos!

Aurore 16/10/2013 12:45

J'ai lu un autre article où la fille s'était vraiment ennuyée. J'aime bien les films lents, mais je pense pas que je prendrai plaisir à celui-ci malgré ta critique plutôt positive.

My Little Discoveries 16/10/2013 21:11

C'est le risque avec ce genre de film, le titre de mon billet annonce bien la couleur même si personnellement ça ne m'a pas dérangée ;)